Aux portes du Search 2.0

Longtemps influencé par des facteurs (trop) techniques, le classement des sites pourrait être largement modifié par la prise en compte de l’expérience utilisateur, redonnant ainsi de la valeur aux contenus les plus intéressants et à l’innovation.

Au départ, un sac de métas ...

Le référencement naturel a longtemps été destiné à un public de techniciens avertis. Pour positionner un site web, il fallait savoir se diriger dans les méandres du code : balises title, métas informations, liens en dur, redirections, pages satellites, noscript, noembed, cloaking... Le classement des sites dépendait alors d'éléments techniques qui ne traduisaient en rien la qualité, la popularité et l'intérêt d'un site.
 
... puis un nombre de liens...

Afin d'apporter plus de pertinence aux résultats, les moteurs ont opéré un premier tournant en intégrant dans leurs algorithmes de classement la notion de liens référents. Le principe était simple. Un lien est considéré comme un vote pour votre site. Plus vous avez de liens, plus vous aurez de chances d'apparaître en bonne position dans les pages de résultats des outils de recherche.
 
... enfin des facteurs plus qualitatifs ...

Cela restait cependant encore bien limité et laissait une place importante aux techniques de spam-indexing. Récemment, la prise en compte des liens s'est complexifiée. Il ne s'agit désormais plus d'obtenir des liens mais des liens qualitatifs et pertinents provenant de sites référents dans son domaine ou dans sa communauté. Le netlinking classique par simple échange de liens perd de sa force. Les moteurs récompensent désormais les sites obtenant des liens sur des portails communautaires majeurs, sur des sites d'informations incontournables...
 
... poussant à la réflexion ...

Ceci marque un tournant en référencement. Ce sont la qualité des contenus et des services développés, leur intérêt pour la communauté web qui prennent le dessus sur la technique et la seule donnée quantitative des liens référents. Il faut désormais se poser véritablement la question du positionnement de son site web. Quels services vais-je apporter à ma communauté cible ? Comment vais-je pouvoir différencier mon site ? Le positionnement choisi et les services développés sont-ils utiles à ma cible principale ? Ces services vont-ils également attirer la communauté des linkers (journalistes en ligne, bloggers, diggers, webmasters, contributeurs des forums...) ?
 
... expérience utilisateur et véritable popularité ...

En modifiant son algorithme, Google redonne de la valeur aux idées et tente de minimiser la part des facteurs purement techniques dans le classement de l'information. Je suis cependant persuadé que les moteurs peuvent aller beaucoup plus loin dans cette démarche par l'intégration de données issues de l'expérience utilisateur. Les ingénieurs Google sont probablement déjà en train de plancher sur ces questions. Google dispose des informations nécessaires pour opérer ce nouveau tournant.

Petit tours des services et données exploitables :
Google Analytics : données de trafic par site, par secteur
Barre d'outil Google : données complémentaires sur l'expérience utilisateur
Google Reader : popularité des flux RSS, sites et blogs les plus consultés
* Historique des recherches : sites les plus souvent associés à un clic
IGoogle : sites, flux RSS, widgets les plus souvent bookmarkés
FeedBurner : donnés sur la popularité des flux RSS, blogs
 
L'utilisation de ces données sera sans aucun doute un pas important dans la recherche d'informations. En cherchant à intégrer l'expérience utilisateur et la véritable popularité d'un site, les moteurs auraient enfin de véritables algoritmes privilégiant les contenus les plus pertinents, les services les plus innovants incitant ainsi les webmasters à se renouveler.
 
Dans ce contexte, il est étonnant de remarquer que Google n'a pas encore acquis un service de social bookmarking comme Yahoo l'a fait avec Del.icio.us.

Google ne donnerait pas de valeur au système de taggage popularisé par Del.icio.us ou ce type de service est-il déjà sur sa shopping list ?

Autour du même sujet