Le PageRank Google est mort, vive le TrustRank.

Il n'y a plus de relation entre le PageRank et la position dans Google. Il faut arrêter de croire que le PageRank est un indicateur de bon ou de mauvais référencement.

Une des caractéristiques importantes du référencement naturel dans les moteurs de recherche est qu’il repose nécessairement sur une démarche empirique, c'est-à-dire basée sur l’analyse des résultats, obtenus par l’expérience.
Les algorithmes des moteurs étant tenu le plus secrets possible, chaque site disposant de son propre potentiel, popularité et historique, que chacun d’entre nous peut se faire sa propre expérience et acquérir sa propre connaissance en référencement, entre fantasmes, mythes et parfois réalités.

Cet article sur le PageRank de Google n'y échappe pas et ce que vous lirez ici est le résultat de notre expérience de 9 ans en SEO, et de connaissance en philosophie des moteurs de recherche et de Google en particulier, en plus de plusieurs centaines de sites référencés depuis 1999.

Toujours à propos de cet empirisme dans le référencement, il nous amène parfois, à devoir dire, c'est vrai, l'opposé de ce qu'on pouvait dire ne serait-ce que quelques mois ou années précédentes et c'est aussi vrai pour le cas du PageRank de Google.

Soyons clair, autrefois utile, le PageRank était un critère déterminant et significatif pour avoir un bon référencement et un bon positionnement dans Google, ce qu'il n'est plus depuis plusieurs années maintenant.
Déjà en 2004, le site Actulab écrivait un article (Le PageRank ne sert à rien) sur la question de l'importance et la fiabilité de la valeur du PageRank affiché dans la barre Google. Durant ces mêmes années, la DarkSeoTeam met à jour une faille dans l'affichage de la valeur du PR et obtient à désir, des PR10, PR9, PR8, PR7, PR6, etc. Et pourtant, à voir l'ampleur du buzz fin octobre 2007 suite au changement d'affichage de la petite barre verte, la notion de PageRank semble encore être importante pour bon nombre de webmasteurs et l'occasion de voir resurgir les peurs et fantasmes autour du PageRank.
Il n'y a pas de relation entre PageRank et position dans Google, ni trafic
Votre PR vient de subir une baisse importante ? Avant de vous alarmer, regardez d'abord si dans le même temps, votre site à perdu en positionnement sur vos mots clés concurrentiels et si le trafic en provenance de Google a également baissé sur la même période.

Dans la majeure partie des cas vous constaterez qu'en réalité, rien n'a changé, preuve que la valeur du PageRank ne signifie plus rien d'un point de vue position et trafic depuis Google. Lors du changement d'affichage du PR en France et notamment du site Webrankinfo, et après avoir contacté le webmaster qui a accepté de me répondre, le site n'a effectivement ni perdu de position dans les moteurs, ni subi une baisse du trafic en provenance de Google. C'est même l'inverse, le buzz ayant même réussi à créer des pics de consultation. Pour l'anecdote, cela me rappelle le cas du blacklistage du site bmw.de en 2006, où se situe le pic d'audience sur le site de la maison mère de BMW : Vous pouvez avoir un site avec un petit PageRank (2 ou 3) et être très bien positionné, y compris sur des requêtes concurrentielles et réciproquement, avoir un gros PR (6 ou 7) est un mauvais positionnement dans Google.
Le PR est surtout un outil de RP (Relation Publique)
Quand votre PageRank augmente, ce qui va surtout changer, c'est que vous allez devenir d'un seul coup plus sexy et "bankable" aux yeux de nombreux webmasters qui voudront se mettre à échanger des liens avec vous. Avoir un gros PageRank (à partir de 6), impressionne encore et vous permettra d'avoir une position de force pour négocier plus facilement des échanges de liens et jouer sur cette croyance fortement répandue mais erronée.
Le PageRank n'est pas un indicateur de bon (ou mauvais) référencement.
C'est même une mauvaise bonne idée que de se baser sur la valeur du PR d'un lien pour faire des échanges de liens, tout simplement parce qu'il n'a plus de sens et que c'est maintenant une erreur de débutant que de fonctionner ainsi. Moins amusant, vous le verrez aussi, après une augmentation de PageRank, c'est surtout le nombre de mails et de demandes d'échange de liens non ciblés qui va augmenter. Entre les webmasters qui vous expliqueront comment l'échange d'un lien avec eux va booster incroyablement votre référencement, que c'est important, et ceux qui ne font même pas l'effort de cibler leurs demandes de liens en envoyant tout azimut leurs mails de Spam.
La valeur du PR affichée dans la Google ToolBar n'est plus mise à jour.
Cela fait maintenant des années que la Google Dance, la mise à jour de l'ensemble des serveurs Google dans le monde, n'existe plus et fait désormais partie du mythe que Google aime bien continuer d'entretenir pour son marketing viral. Idem pour le PageRank qui est dorénavant recalculé en permanence et pour chacune des pages d'un site Web, bien que la mise à jour de l'affichage dans la barre Google se fasse tous les 3-4 mois environs, quand Google le décide en réalité pour faire buzzer autour des pseudos mise à jour. A lire sur ce thème le passage au référencement et positionnement en temps réel désormais en place sur Google.
La baisse du PageRank ne vous mettra pas en faillite
C'est pourtant ce qu'on à pu lire sur la toile :
« Le pagerank est le paramètre le plus important de nombreuses startups qui comptent sur un emplacement de choix dans les résultats organiques des recherches de Google. » « La décision de Google pourrait bien entraîner de nombreux réseaux de blogs, incluant un certain nombre de sociétés ayant levé des fonds, à fermer ... »
C'est une manipulation et un énième coup de buzz de Google, dans lequel des journalistes et bon nombre de webmasters crédules, tombent à chaque fois. La baisse de PageRank décidée par Google n'avait qu'un seul but de la part de Google, nous faire croire qu'il a encore de l'importance et que Google est capable de sanctionner les sites qui proposent la vente de liens et la vente de PageRank. La notion de lien, le cross-linking est la base même et le socle fondateur du calcul de la pertinence du moteur Google, qu'il ne peut se permettre de remettre en question tant il a fait son succès et être en mesure de le faire dans repartir d'une feuille blanche et développer un moteur en repartant de zéro. La notion de liens est la force mais aussi la faiblesse de Google qui n'a pas les moyens - et comment les aurait-il - de savoir quand un lien à été acheté ou pas. Google n'a pas les moyens de pouvoir se mettre entre 2 webmasters lors d'une transaction financière pour savoir si un lien est vendu ou pas. Google peut par contre décider de manière précise et ponctuelle de sanctionner et pénaliser des sites Web, en cas de blacklistage, les webmasters reçoivent dorénavant un mail pour les avertir.
Le PageRank est mort, place au TrustRank
Si le PageRank est mort, la notion de lien et son poids dans l'algorithme de Google reste cependant le premier critère pour positionner un site Web et augmenter son rythme d'indexation et de rafraichissement. Dans la philosophie Google, le lien est un vote. C'est un moyen démocratique de voter pour un site, et ainsi de certifier et s'engager sur la confiance qu'il peut accorder à un lien. Les moteurs dans leur ensemble ont bien essayé de nous inciter à mettre du nofollow sur les liens de nos partenaires, estimant que ce type de liens n'est pas un vote démocratique au sens Google. Pour ma part, je fais confiance à mes partenaires et vouloir sanctionner le cross-linking est à la fois impossible pour Google et contraire au mode de construction du Web : les liens. En 2008, il nous faudra vraiment arrêter d'accorder une bonne fois pour toute de l'importance à cette seule petite barre verte et se concentrer sur des stratégies de linkbaiting et d'échange de liens avec des sites de qualité et complémentaires/prescripteurs de votre site et indépendant de leur PageRank, car il ne signifie définitivement, plus rien du tout !

Pagerank / Spam