Distribution dématérialisée, l’avenir du logiciel et des contenus numériques

La distribution dématérialisée est l'avenir des contenus numériques et devient un canal de vente majeur pour les éditeurs de logiciels et jeux vidéo.

Plus de 320 millions d'internautes haut débit dans le monde, plus de 16 millions en France : l'accès à l'Internet haut débit progresse aujourd'hui de manière exponentielle. 80% des internautes déclarent acheter en ligne. Parmi les acheteurs de logiciels, plus des deux-tiers préfèrent télécharger leurs produits plutôt que d'acquérir un logiciel en boîte. Les logiciels antivirus et solutions de sécurité sont de loin les produits les plus achetés en téléchargement. Nombre d'analystes prévoient que cette tendance atteindra 80% dès 2010.

L'évolution de la distribution dématérialisée des autres biens culturels (jeux vidéo, musique, films) paraît aussi naturelle et inéluctable. La distribution dématérialisée devient un canal de vente majeur pour les éditeurs de logiciels et jeux vidéo.

En France, avec près d'un foyer français sur deux équipé en consoles de jeux et en PC, le marché du jeu vidéo est en plein essor, l'ordinateur restant aujourd'hui la première plateforme de jeux utilisée par près de 70% des joueurs. Les portails de jeux attirent près de 8 millions de joueurs, qui les visitent neuf fois par mois en moyenne (source: Médiamétrie).

Une étude de l'IDATE (Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe) prévoit que le marché de la musique téléchargée, estimé à 99 millions d'euros en 2006, atteindra 270 millions d'Euros en 2010. IDATE souligne aussi qu'en France 49% des sondés téléchargent légalement des contenus. Ce chiffre atteint 59% au Royaume-Uni et 66% aux USA.

Le téléchargement, la réponse à de nouveaux comportements d'achat

Ainsi, dû à l'intérêt croissant pour du contenu téléchargeable, les portails, sites e-marchands, éditeurs et fournisseurs de contenus offrent de plus en plus des services de téléchargement à leurs clients - en ligne et sur mobiles.  Ces services permettent aux internautes d'acquérir une variété de contenus  - logiciels, jeux, musique - à partir désormais d'une seule plateforme de téléchargement multi-contenus. Ils simplifient la recherche et l'acquisition de contenus et permettent aux portails et e-marchands de tirer profit de la « longue traîne » de leurs catalogues. Pour les utilisateurs, ils représentent un gain de temps non négligeable et une disponibilité 7j/7 et 24h/24.

La distribution dématérialisée, des atouts indéniables et une montée en puissance des contenus téléchargeables

L'approche dématérialisée permet aux éditeurs de tirer avantages des technologies à la pointe et de l'expertise e-commerce pour valoriser leurs offres de cross-marketing et étendre la durée de vie de leurs produits.

Les éditeurs bénéficient également des faibles coûts et de la souplesse liés à la distribution dématérialisée. Pas de frais de stockage, pas de frais d'envoi et de manutention. De plus, les politiques de partage de revenus permettent aux éditeurs de créer et gérer une boutique en ligne sans investissement initial avec un accompagnement global et des services associés d'agence e-marketing de promotion des ventes et de support clientèle multilingue.

Par définition, le téléchargement est la solution écologique de la distribution de contenus culturels (logiciels, jeux vidéo, musique, VOD)  et présente de nombreux atouts à la fois pour les éditeurs, fournisseurs de contenu et les clients finals.

Pour les éditeurs :

·         contenus numériques dématérialisés et non polluants
·         absence de stocks de produits, de manutention, d'emballage et conditionnement et de coûts liés à ces activités
·         rapidité, économies de temps et de main d'oeuvre
·         sécurité
·         prix compétitifs (moins chers car moindres coûts)
·         pas de coûts de transport
·         augmentation des ventes due à une nouvelle cible clientèle

En comparaison, la distribution physique en magasin de produits culturels informatiques (logiciels, jeux vidéo, CD musique, DVD) requiert une logistique lourde aux coûts importants et comporte des degrés importants de pollution (CO2) à tous les stades du processus.

Pour le client final :

·    Livraison immédiate pour une utilisation sans délai
·    Pas de déplacement au magasin
·    Choix du produit : la « longue traîne » ou « long tail » permet de retrouver facilement tous les jeux ou logiciels favoris, retirés des linéaires
·     Accès aux mises-à-jour des logiciels (antivirus notamment)
.     Simplicité : quelques clics suffisent. Sur notre plateforme Toomaï, le téléchargement s'effectue en 5 étapes : je choisis, je valide, je m'identifie comme client, je règle, je télécharge. Et j'utilise ensuite immédiatement mon logiciel
.    Rapidité
 : le téléchargement dure en moyenne de 2 à 3 minutes avec l'ADSL pour des logiciels classiques. Quelques applications, comme une encyclopédie, ou des jeux, nécessitent plus de temps, une heure voire deux.
.     Sécurité
 : le paiement est sécurisé. Si vous commandez par carte bancaire, votre numéro de carte est crypté lors de la transaction, et personne, y compris nous-mêmes, ne peut y avoir accès.
.    Disponibilité
 : permanente et immédiate, 24 h x 24 h. Le produit est utilisable tout de suite où que vous soyez : au bureau, à domicile, en déplacement.
.    Test avant achat
 : une version d'essai du logiciel qui peut durer jusqu'à 15 jours est proposée
.    Facilité d'installation
 : le produit est en général utilisable sur le poste de travail à partir duquel il a été téléchargé. Mais l'utilisateur pourra aussi acquérir une licence du logiciel pour son ordinateur portable en plus de celle attribuée à son poste de travail fixe
.    Evolution
 : le logiciel ne se périme jamais. Dès sa mise à jour vous recevez un email vous informant d'une évolution de ce logiciel. Ainsi vous êtes toujours à jour et bénéficiez des améliorations les plus récentes.
.    Garantie
 : le client peut aussi commander une copie de sauvegarde. Cette solution permet de réinstaller votre logiciel si vous devez, par exemple, reformater votre disque dur par la suite.

Le téléchargement des jeux vidéo, l'alternative aux attentes des gamers

Les gamers sur PC sont des consommateurs matures, avertis et « always connected ». Ils sont prêts à utiliser de nouveaux canaux qui leur permettent de jouer à leurs jeux favoris le jour J et à l'heure H de leur commercialisation. L'offre en téléchargement est la seule à satisfaire au mieux ces exigences. Le distributeur (Nexway) s'appuie sur son expertise pour proposer à cette cible de gamers une offre toujours plus adaptée et innovante (ergonomie, services orientés gamers, modèles Buy&Download, pré-commande, Try&Buy, etc.).

Le téléchargement se révèle dès lors être le meilleur moyen pour diffuser massivement et rapidement des jeux vidéo, le tout avec un confort certain, puisque la qualité des connexions Internet assure un confort d'utilisation et un temps de téléchargement aujourd'hui raisonnable. Autre atout du téléchargement : la possibilité de rentabiliser (et pour le gamer d'acheter) des jeux de fonds de catalogue, difficilement trouvables en magasin après quelques mois. La distribution dématérialisée pourrait atteindre 40% du marché des jeux PC (1,2 milliards d'euros en Europe) au cours des quatre prochaines années. (source Médiamétrie).

L'internet mobile, nouveau levier économique du téléchargement


Le téléchargement de jeux vidéo sur mobile, un marché en pleine croissance.
Le panel GFK publié en juillet 2007 annonçait 2,7 millions de jeux pour téléphones mobiles vendus au premier trimestre 2007, ce qui a représenté un chiffre d'affaires de 11,6 millions d'euros TTC, soit un prix moyen par consommateur de 4,29 euros TTC. En comparaison, c'est plus que le nombre de logiciels vendus pour les consoles de jeu portables sur la même période, qui s'établissait à environ 2,5 millions.

Le mobile est l'objet communiquant préféré des Français, et aujourd'hui considéré comme un média à part entière. Le jeu se dote des caractéristiques nécessaires pour toucher le marché des joueurs occasionnels, qui représentent en termes quantitatifs et qualitatifs un segment prépondérant de la population de gamers. Pour jouer n'importe où et n'importe quand.

L'évolution en pleine croissance du segment jeu vidéo sur mobile permet au distributeur Nexway, via son partenaire spécialiste, de distribuer auprès des acteurs numériques - portails & opérateurs - un catalogue adapté à leurs besoins de contenu à valeur ajoutée.


La demande pour réseaux sociaux mobiles va croître également de manière très importante. Au niveau mondial on aura 975 millions de jeunes mobinautes en 2012 contre 525 millions aujourd'hui.
  • 229 millions d'utilisateurs souscriront à des services en 2012;
  • les revenus publicitaires sur les réseaux sociaux se montent à 1,5 milliard $ en 2008 et atteindront 2,2 milliard $ en 2012;
  • l'apparition de l'iphone a changé l'utilisation du téléphone par les jeunes qui désormais veulent pouvoir télécharger des contenus, écouter de la musique, voir des vidéos, surfer sur le net, partager leurs musiques et vidéos avec leurs amis ...
    Les réseaux sociaux : nouveaux enjeux de la distribution dématérialisée

    L'Internet participatif, les réseaux sociaux et le « User Generated Content » sont les phénomènes du moment. Avec eux se développent de nouveaux modes de consommation et de nouvelles façons de répondre aux besoins de monétisation et de promotion de soi. Les widgets de boutiques en ligne, véritables applications miniatures, apportent une solution élégante pour acheter et vendre en téléchargement des contenus directement sur son blog. Dans ce contexte, le widget apporte de la valeur à tous les acteurs de la chaine en proposant une solution de monétisation innovante et communautaire. 38,2% des blogueurs déclarent tirer des revenus de leurs blogs et 42,5% se disent favorables à la publicité sur les blogs. Nexway a souhaité répondre à ces nouveaux comportements en proposant de nouveaux moyens de commerce en ligne.

    La croissance de ces réseaux est explosive. Pour la plupart d'entre eux, le modèle économique repose sur la monétisation des services. Généralement, la règle du 1% du web 2.0 s'applique : sur 100 personnes en ligne, une personne va créer un contenu inédit, 10 vont interagir avec le contenu créé et l'enrichir (commenter, améliorer, tagger, recommander, noter, ...) et les 89 autres personnes vont l'utiliser et le consommer.
    Une étude réalisée par Microsoft Digital Advertising Solutions en 2007 parmi les utilisateurs de réseaux sociaux intitulée "Word of the Web Guidelines for Advertisers" fournit des conseils aux annonceurs désireux d'exploiter et de monétiser les réseaux sociaux. 23 % des utilisateurs de réseaux sociaux ajoutent des commentaires aux publicités ; un quart d'entre eux transmet une publicité à un ami ; 60 % des consommateurs sont prêts à placer du contenu sponsorisé sur leur espace personnel ; 43 % d'entre eux ont visité l'espace personnel d'une marque et 16 % y ont déjà participé à un dialogue. Cette étude estime de plus à 215 millions le nombre de comptes d'utilisateurs sur les sites de réseaux sociaux du monde entier... 

    La distribution dématérialisée tire sa croissance des évolutions des habitudes de consommation sur Internet. Nexway a été classée au top 10 des entreprises françaises à la plus forte croissance, avec un taux de croissance dépassant 100% d'année en année et un CA qui devrait atteindre le seuil des 30 MEuros (contre 18 MEuros en 2007).
  • Autour du même sujet