Quand le pilotage rime avec Business Intelligence et ERP

Véritable enjeu pour les entreprises, la notion de pilotage s’impose comme une donnée centrale pour les DSI. Mais, derrière la notion de pilotage se cache bien souvent un processus complexe associant des environnements à valeur ajoutée.

Dans ce contexte, un ensemble de solutions joue un rôle important. Parmi les briques indispensables à la mesure de la performance des entreprises, force est de constater que les outils dits de décisionnels, d’extraction de données mais également les solutions de gestion s’imposent comme des applicatifs incontournables. Avant toute chose, il convient de donner une définition synthétique de ces différents environnements.

Les solutions dites de décisionnel sont des outils qui permettent de collecter, consolider, modéliser et restituer les données d'une entreprise en vue d'offrir une aide à la décision et de permettre aux responsables de la stratégie d'entreprise d'avoir une vue d'ensemble de l'activité traitée. Ce type d'application utilise en règle générale un datawarehouse (ou entrepôt de données) pour stocker des données transverses provenant de plusieurs sources hétérogènes.

Ainsi, le décisionnel ou encore la Business Intelligence se positionne comme la clé de voûte de l'entreprise moderne et intégrée. La Business Intelligence conceptualise donc un changement important de l'approche et de l'usage des technologies de l'information en entreprise. Les outils de décisionnel donnent accès à des données consolidées et contextualisées qui permettent de prendre des décisions synonymes d'accroissement de la productivité.

 

Les progiciels de gestion ou ERP sont des logiciels qui permettent de gérer l'ensemble des processus opérationnels d'une entreprise, en intégrant les différentes fonctions de cette dernière comme la vente, la distribution, l'approvisionnement, la gestion de production mais aussi  la gestion des ressources humaines, la gestion comptable et financière ou  le commerce électronique.

Le principe fondateur d'un ERP est de construire des applications informatiques (RH, comptabilité, gestion de stocks...) de manière modulaire (modules indépendants entre eux) tout en partageant une base de données unique et commune. En ce sens, un progiciel de gestion est une composante fondamentale du Système d'Information.

 

Souvent présentés de manière indépendante, progiciels de gestion et outils décisionnels sont en fait des briques très complémentaires qui commencent à être abordées de manière unifiée. En effet, une nouvelle façon de concevoir le pilotage semble s'imposer et pousser ainsi les solutions du marché à intégrer le meilleur des approches ERP et décisionnelles.

L'approche économique comme technique (plus grande facilité d'évolution ou de maintenance) contribue également à unifier les outils de gestion et de BI. Ainsi, en conjuguant données de type transactionnelles et décisionnelles, l'ensemble des organisations sont alors capables de déployer une véritable approche orientée BI. De plus, cela permet d'offrir une réponse adaptée à toutes les composantes de l'entreprise (directions fonctionnelles, management intermédiaire, agents de production...).

Chacun accédera aux données  métier le concernant (en provenance de la couche ERP) au travers de tableaux de bord ou de statistiques proposées au travers de la couche de Business Intelligence. Cette opération est totalement transparente pour les utilisateurs.

 

ERP et décisionnel ne sont alors plus des opposés mais les maillons d'une même chaîne qui tendent à se rapprocher pour proposer des plates-formes très opérationnelles destinées à faciliter la prise de décisions des entreprises.

Autour du même sujet