La clé des déploiements mobiles stratégiques

Il n'y a pas si longtemps, les appareils portables suscitaient l'envie des utilisateurs d'ordinateurs de bureau. Quand ils firent leur apparition sur le lieu de travail, ces objets n'ont pourtant pas entrainé pas un succès immédiat.

Quelques années plus tard, l'entreprise mobile est devenue la norme : les appareils portables sont omniprésents dans la majorité des entreprises et s'intègrent de plus en plus au quotidien des collaborateurs. A tel point que la façon d'appréhender les projets de mobilité est elle aussi en pleine mutation.

Ainsi, les déploiements en silos à l'initiative de quelques départements sont en train de céder la place à des déploiements plus stratégiques pensés à l'échelle de toute l'entreprise. Selon Gartner , « d'ici 2010, 50 % des entreprises auront migré d'applications mobiles tactiques en silos (prenant en charge une seule application) à des plates-formes stratégiques capables de prendre en charge plusieurs applications, d'assurer l'administration du parc de terminaux, et de sécuriser les données et le transport ».

Les déploiements en silos ne sont pas adaptés aux enjeux stratégiques


Les premiers appareils mobiles (téléphones portables et PDA) étaient équipés de fonctionnalités simples de communication sans fil et de gestion des contacts. Ils intégrèrent rapidement des fonctions de messagerie électronique. La prise en charge d'applications professionnelles par ces appareils a constitué la suite logique du processus d'adoption enclenché.

Depuis quelques temps déjà, de nombreux appareils mobiles supportent des applications métier stratégiques, dans des domaines tels que le CRM, la gestion des ressources humaines ou encore l'automatisation de la force de vente. L'adoption de la mobilité a engendré dans un premier temps des déploiements tactiques départementaux à l'initiative d'un métier.

Or le déploiement de solutions mobiles par plusieurs départements pose nécessairement à terme des problèmes de complexité, de sécurité et de coût. Plus les déploiements départementaux se multiplient, plus il est complexe et coûteux pour le département informatique de gérer et de faire évoluer ces déploiements hétérogènes. Ces problèmes s'aggravent lorsque les métiers expriment le besoin de disposer d'applications mobiles qui requièrent l'accès à plusieurs systèmes de back-office ou bases de données, à partir d'un petit nombre d'appareils mobiles. Au terme de plusieurs déploiements « en silos » se pose alors la question de l'intégration de tous ces projets hétérogènes au sein d'un ensemble cohérent, et ce afin faciliter l'administration et d'assurer la rentabilité.

De nombreuses entreprises sont actuellement confrontées à cette situation. De quelle marge de manoeuvre dispose alors un DSI ?

Une architecture pour la mobilité

La clé de cet enjeu ? une stratégie qui intègre tout scénario complexe dans sa globalité. Les DSI, tout comme les développeurs d'applications et les intégrateurs de systèmes, auront besoin de s'appuyer sur une plate-forme de mobilité fournissant tous les services requis pour adapter les données et les processus métier à n'importe quel appareil mobile.

Cette plate-forme doit offrir :
• des services qui permettent d'accéder de façon uniforme à des sources de données multiples, qu'il s'agisse de données structurées ou non ou encore d'applicatifs;
• des services de middleware mobile faisant le lien entre les données de l'entreprise et les supports mobiles, à la fois dans les environnements de développement et de déploiement ;
• des services de messagerie prenant en charge les SMS/MMS pour l'envoi d'alertes et de messages et le transport de données ;
• des services offrant une interface unique pour le développement d'applications et le déploiement d'applications sur une grande variété d'appareils mobiles ;
• des outils de développement qui s'intègrent aux environnements actuels de développement et garantissent le développement rapide et facile, "de bout en bout", des applications mobiles ;
• une console d'administration qui offre une vue globale pour gérer, sécuriser et déployer les applications et les terminaux mobiles.

Une approche stratégique des projets de mobilité (par opposition à une approche tactique compartimentée) présente des avantages considérables pour les entreprises : réduction du coût de revient total de l'infrastructure, applications plus faciles à développer et à déployer, intégration aisée des systèmes de back-office aux applications telles que SAP et Remedy exploitant des bases de données ou une architecture orientée services, gestion et sécurité centralisées... même lorsque le nombre d'utilisateurs mobiles augmente et que la diversité des appareils mobile s'accroit.

Comment choisir et déployer une plate-forme d'entreprise mobile ?

Il faut garder à l'esprit qu'une plate-forme d'entreprise mobile extrêmement performante ne saurait être un nouveau système conçu ex nihilo. Au contraire, la plate-forme doit intégrer des composants existants, qui se sont avérés performants dans des environnements réels. Par ailleurs, afin de satisfaire toutes les exigences relatives aux applications mobiles d'entreprise, la plate-forme mobile doit combiner des outils intégrés à des environnements de développement standards garants d'un développement rapide, la prise en charge des déploiements sur des appareils hétérogènes, ainsi que des fonctions de gestion des appareils.

Une fois déployée, la plate-forme d'application mobile révélera tous ses avantages : Les départements informatiques pourront allouer leurs ressources à des activités à valeur ajoutée, telles que le développement de nouvelles applications. Les développeurs d'applications, notamment les fournisseurs d'applications tiers, pourront se concentrer sur les fonctionnalités métier, plutôt que sur la construction d'interfaces multiples. Quant aux utilisateurs finaux, ils auront la liberté de choisir l'appareil mobile qui leur convient le mieux (dans les limites du raisonnable). Enfin, les départements informatiques pourront piloter et gérer un grand nombre d'appareils tout en protégeant les informations sensibles et en respectant les exigences réglementaires en vigueur.

Au final, les collaborateurs mobiles seront en mesure de répondre plus efficacement aux besoins de leurs clients, en tout lieu et à tout moment.

Autour du même sujet