L’initiative DASH aide les entreprises à s’affranchir des réseaux propriétaires

L’initiative DASH (Desktop and mobile Architecture for System Hardware) montre comment le secteur informatique se détache progressivement des réseaux propriétaires et des outils d'administration associés qui obligent les entreprises à s’équiper auprès d'un constructeur donné.

Issue du DMTF (Distributed Management Task Force),  l’initiative DASH (Desktop and mobile Architecture for System Hardware), promeut l'utilisation d'un seul standard commun à tout le secteur pour supprimer les contraintes, à savoir le standard ouvert CIM (Common Information Model). CIM autorise les administrateurs informatiques travaillant sur différents systèmes à échanger des informations de gestion via une plate-forme Web commune. Les constructeurs peuvent mettre en place un environnement interopérable basé sur des standards, et convenant à un plus large éventail d'environnements informatiques.

Permettre plus de configurations

Les réseaux informatiques propriétaires classiques sont soumis aux licences logicielles et aux réglementations concernant les brevets, qui limitent considérablement les possibilités de configuration. Les réseaux sont en conséquence plus difficiles à modifier, moins souples et moins personnalisables. En revanche, les systèmes conformes à l'initiative DASH offrent une grande souplesse d'administration et de nombreux avantages pour l'ensemble de l'environnement du réseau informatique.

Grâce à CIM, le logiciel d'administration est plus facile à utiliser car il lui suffit d'être programmé une seule fois pour être utilisé avec de nombreuses applications communes, sans perdre de données ni imposer de modifications compliquées et coûteuses. Les spécifications DASH font appel à des outils universels et bien connus, permettant aux développeurs d'outils d'administration de répondre plus facilement aux besoins d'environnements différents sans avoir à créer des applications individuelles personnalisées.

Ceci réduit considérablement le coût de développement d'outils modernes et permet aux développeurs de se concentrer sur les bénéfices clients, au lieu de consacrer des ressources et des outils de gestion du cycle de vie pour chaque plate-forme et chaque application. En outre, par la fiabilité de son administration, DASH prépare les réseaux à l'avenir, notamment lors de la mise à niveau vers de nouvelles applications et la mise en œuvre de nouvelles ressources réseau.

Surveiller toutes les applications des desktops et laptops

Plus important encore, les solutions compatibles DASH, telles que les cartes réseau fibre optique, sont plus polyvalentes puisqu'elles autorisent et facilitent l'administration réseau à distance. À partir d'une même plate-forme DASH online, le responsable informatique peut surveiller toutes les applications des desktops et laptops, en temps réel et depuis n'importe quel site distant. Une carte réseau DASH permet par exemple de démarrer un ordinateur à distance ou effectuer des opérations de surveillance. L'administrateur à distance peut être averti en cas de panne d'un ventilateur, de surchauffe ou si un ordinateur ne démarre pas, ne trouve pas le serveur ou encore si le système d'exploitation ne répond pas. Il peut vérifier les logiciels installés sur un PC, installer une nouvelle application ou un nouveau firmware, contrôler l'état de l'installation, déterminer si le boîtier de l'ordinateur a été ouvert, modifier le BIOS et connaître l'état des batteries. Avec un contrôleur Gigabit Ethernet (GbE), il est possible de mettre à jour les logiciels pendant les heures de fermeture, ce qui limite l'impact sur les utilisateurs et améliore l'efficacité et la transparence du réseau.

Les entreprises gagnent donc en efficacité car les administrateurs peuvent modifier et configurer les réseaux avec bien plus de liberté que s'ils utilisaient des systèmes et des outils de gestion propriétaires. Les constructeurs ont moins d'emprise sur les utilisateurs, l'administration est plus rapide et les réseaux plus faciles à adapter à des besoins spécifiques. Le standard DASH interopérable est adaptable et renforce la souplesse du développement et de la modification des réseaux ; un réel avantage pour l'ensemble de la communauté IT.

Notes :
Avec plus de 4.000 participants actifs, représentant 44 pays et près de 200 organisations, la DMTF (Distributed Management Task Force Inc.) oeuvre pour le développement, l'adoption et la promotion des standards et des initiatives interopérable d'administration. Au cours de ces 15 dernières années, les technologies d'administration de la DMTF sont devenues essentielles à la gestion interopérable des systèmes, des outils et des solutions provenant de plusieurs fournisseurs. En utilisant des solutions conformes aux standards de la DMTF, les responsables informatique peuvent installer les systèmes et les solutions les mieux adaptés aux besoins des utilisateurs, tout en simplifiant l'administration et en réduisant le coût total de possession.

Autour du même sujet