Référencement naturel : le générateur de mots clés Google et ses biais

Si le générateur de mots-clés Google est un outil indispensable pour sélectionner les mots-clés lors de l’élaboration de sa stratégie de référencement naturel, il faut connaitre ses limites et ses biais.

Le générateur de mots clés Google est accessible soit depuis un compte adWords, soit de façon indépendante (https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal).
Il permet d'obtenir des informations sur le nombre de recherches effectuées dans Google pour les mots-clés qu'on lui fournit, ainsi que pour des mots-clés connexes auxquels on n'a pas forcément pensé initialement.

Ces chiffres peuvent être affinés par pays et par langue.

Ils permettent donc de savoir quels mots clés génèrent  un nombre suffisant de recherches pour valoir la peine d'être sélectionnés pour le référencement naturel.

Pour chaque mot-clé, l'outil fournit :
- le volume de recherche locale : pour le pays et la langue sélectionnés, le mois précédent,
- le volume de recherche globale : moyenne mensuelle tous pays et langues confondus,
- un indice du niveau de concurrence entre annonceurs adWords, sur laquelle je ne m'attarderai pas.
Lorsqu'on est connecté au générateur de mots-clés depuis son compte adWords, il fournit quelques informations complémentaires (nombre de clics et budget adWords prévus).

Mais il existe des cas où le générateur de mots-clés Google peut nous induire en erreur.

Tout d'abord, il ne tient pas compte de l'ordre des mots

Vous pouvez facilement faire le test en cherchant plusieurs expressions de deux mots-clés dans un ordre et dans l'autre et vous verrez qu'il indique systématiquement les même chiffres pour les deux.
Cela peut amener à choisir une expression peu recherchée ou mal ciblée.

Le premier cas peut se manifester si les recherches effectuées concernent une expression avec les mêmes mots dans un ordre différent que l'expression que l'on a choisi. Le second, lorsque selon l'ordre, l'objet de la recherche est différent. Par exemple chauffage bois et bois chauffage : la plupart de ceux qui recherchent la première expression cherchent probablement des informations sur les chauffages au bois et la plupart de ceux qui cherchent la seconde cherchent probablement du bois de chauffage.

Enfin, le volume de recherche locale est loin d'être exhaustif.

On peut s'en rendre compte par exemple en sélectionnant une langue, mais pas de pays.
On constate alors que pour certains mots proposés qui font sans ambigüité partie de la langue sélectionnés, le générateur de mots-clés indique Données insuffisantes pour le volume de recherche locale, mais fournit un chiffre pour le volume de recherche globale. Or on considère généralement que la mention Données insuffisantes est indiquée lorsque le nombre de recherches est très fable.

Si l'on ignore ce biais, on risque d'ignorer des mots-clés qui mériteraient d'être sélectionnés.
Par ailleurs si on en tient compte, pour certains mots-clés qui sont identiques dans plusieurs langues, on ne peut pas savoir quelle proportion du chiffre du volume de recherche globale correspond à la langue qui nous intéresse.

Il vaut mieux donc avoir ces informations à l'esprit lorsqu'on utilise le générateur de mots-clés Google. Dans la plupart des cas on peut les contourner avec un peu de bon sens, mais il reste toujours des cas ambigus. Dans ces cas, on peut essayer de voir si l'incertitude peut être levée par d'autres générateurs de mots-clés, comme celui de Yahoo ! Search Marketing. Il peut aussi être utile de faire quelques recherches et analyser les pages de résultats.

Il restera toujours des cas où il manquera des réponses. Et le manque d'information est trop gênant, une bonne solution est d'effectuer une campagne adWords de courte durée. Le nombre et le taux de clics par mot-clé, compte tenu de la zone géographique et de la langue sélectionnés, donnent un très bon indicateur de l'intérêt de sélectionner un mot-clé.

Autour du même sujet