Location évolutive : quand l’équipement IT se positionne en centre de profit

L’infrastructure technique se positionne comme une donnée synonyme de productivité et de performance pour les entreprises de toute taille. On note également que la technologie se développe à une vitesse effrénée rendant rapidement obsolète des ordinateurs, logiciels ou autres hardwares achetés il y a peu de temps. Cela oblige les entreprises à moderniser et à renouveler fréquemment leur parc informatique et, plus généralement, leur infrastructure .

Ces différents éléments traduisent le besoin des entreprises. Ces dernières sont alors obligées de faire rapidement évoluer leur système d'informations, mais à quel coût ! En effet, moderniser son infrastructure s'accompagne généralement de sérieuses dépenses. A ce stade, il est utile de noter que ce constat est particulièrement évident pour les petites entreprises, pour qui les dépenses liées à l'infrastructure technique représentent un volet de charge important.

Le modèle de financement est alors un élément stratégique à prendre en compte. Faut-il continuer à avoir une politique d'investissement traditionnel, qui consiste à acheter du matériel dont le taux d'obsolescence s'accélère tous les ans ? Faut-il rechercher des solutions intermédiaires telles que la location de son matériel , afin de bénéficier d'un parc informatique toujours à jour ?

Culturellement à l'inverse des entreprises anglo-saxonnes, les entreprises françaises ont souvent positionné la notion de propriété au centre de leur modèle. L'achat était alors de mise. Oui mais voilà, acheter son infrastructure technique est désormais synonyme de charges importantes, pour les raisons citées précédemment. Dans ce contexte, l'on assiste à une révolution comportementale qui consiste à rechercher et sélectionner des solutions alternatives : crédit bail, crédit bancaire, location évolutive.

Parmi ces dernières, la location évolutive est en plein essor. Mais pourquoi un tel changement ? La location évolutive représente la solution idéale, afin de maintenir son parc technologique au meilleur niveau technique et fonctionnel, sans immobiliser inutilement les fonds propres de l'entreprise et tout en réduisant ses coûts de gestion. Elle s'appuie sur un triptyque générateur de plus value pour l'entreprise : préserver sa capacité d'autofinancement, adapter les loyers au budget, maîtriser l'obsolescence de matériels technologiques. Les avantages sont alors multiples : location comme charge d'exploitation, optimisation fiscale, TVA payée sur les loyers, durée des temps de financement de 24 à 60 mois, etc.

Ces éléments expliquent le fort intérêt des entreprises pour ce mode de financement. Particulièrement appréciée des grands comptes, cette approche commence à se banaliser chez les PME et les TPE. L'outil informatique se positionne alors comme un outil évolutif et performant et non plus un patrimoine figé et souvent rapidement obsolète. Cela est particulièrement évident pour les infrastructures techniques et les logiciels, dont le cycle d'évolution est très court. A n'en pas douter, nous devrions donc continuer d'assister à une mutation du mode d'achat des entreprises de toute taille. Cette révolution culturelle et organisationnelle est une évolution considérable, qui devrait leur permettre de mieux maîtriser les dépenses liées à leur architecture informatique.

Autour du même sujet