Les nouvelles normes de câblage pour la gestion de centre de données

L’infrastructure des centres de données doit progresser au rythme de l'évolution des technologies. Les entreprises ont vu leurs besoins en bande passante passer rapidement de 10 mégabits par seconde à 10 gigabits par seconde et plus encore.

Suivre le rythme des changements

 

Les centres de données sont vitaux pour un grand nombre de sociétés ; ils renferment des équipements IT essentiels, comme les serveurs, et fournissent les systèmes d'information indispensables au fonctionnement des entreprises. Comme la technologie évolue et s'améliore sans cesse, l'infrastructure du centre de données doit progresser au même rythme. Les entreprises ont vu leurs besoins en bande passante passer rapidement de 10 mégabits par seconde à 10 gigabits par seconde et plus encore. Des solutions de câblage cuivre et fibre optique de plus en plus complexes sont développées pour répondre à ces nouvelles demandes.

 

Les centres de données qui sont construits aujourd'hui sont prévus pour durer au moins vingt ans et de nombreux experts pensent que d'ici là, des débits de transmission de 100 G pourraient devenir la norme. Comme les systèmes doivent pouvoir fonctionner pratiquement en continu, les créneaux disponibles pour la rénovation ou le recâblage des centres de données sont peu nombreux, ce qui pousse le secteur à s'assurer que toute l'infrastructure reste toujours adaptée, quelles que soient les avancées technologiques que nous réserve l'avenir.

 

Les nouvelles exigences

 

En réponse à ces changements, l'ISO a publié en avril dernier une nouvelle norme pour centres de données : ISO/IEC 24764 - Systèmes de câblage générique des centres de données. Cette norme est basée sur les définitions de systèmes de câblage pour environnements de bureaux (ISO/IEC 11801), mais comporte des spécifications supplémentaires qui correspondent à l'évolution des besoins des centres de données.

 

Tandis que les précédentes normes pour systèmes de câblage cuivre recommandaient une performance de Classe D minimum (100 MHz) pour le câblage en cuivre, cette nouvelle norme spécifie une fréquence minimale d'au moins 500 MHz. Cela signifie que tous les centres de données doivent désormais utiliser des solutions de Classe EA (équivalente à la Catégorie 6A), Classe F (Catégorie 7) ou Classe FA (Catégorie 7A) avec une interface de connecteurs compatibles RJ45.

 

Comme d'autres normes internationales, ISO/IEC 24764 spécifie également des connecteurs spécifiques pour les installations. Elle spécifie l'utilisation de connecteurs compatibles RJ45 IEC 60603-7 de manière générale, et pour la Classe F et la Classe FA en particulier, le connecteur GG45 IEC 60603-7-71. Les autres interfaces sont uniquement autorisées dans des centres de données utilisant un partage de câbles. Cette spécification harmonise efficacement les interfaces de connecteurs pour systèmes de câblage de bureaux et de centres de données, aidant ainsi les clients à utiliser des composants identiques dans les deux environnements.

 

La spécification du connecteur GG45 dans la nouvelle norme démontre la grande importance de la rétrocompatibilité dans la conception des centres de données.

 

Anticiper l'avenir


Cependant, les planificateurs et directeurs de centres de données doivent également s'assurer de mettre leurs centres de données à l'abri du vieillissement pour pouvoir supporter les augmentations de débits prévues au 40 G et 100 G dans les prochaines années.

 

En utilisant un système de câblage de Classe FA comme prescrit dans la norme ISO/IEC 24764 avec le connecteur GG45, les entreprises ont la garantie que leurs centres de données sont compatibles avec les connexions RJ45 d'aujourd'hui, tout en étant capables de gérer les futures hausses de débits de transmission. Le connecteur peut basculer automatiquement pour gérer une augmentation de bande passante, sans opération de l'utilisateur final, ce qui permet ainsi aux entreprises de conserver leur équipement existant dans leurs centres de données, sans compromettre leur qualité future.

 

En outre, utiliser le système de câblage de haut niveau spécifié dans la norme aidera les entreprises à respecter la législation de plus en plus stricte sur l'efficacité énergétique. Un système de câblage de Catégorie 7A peut apporter des économies d'énergie immédiates et sera compatible avec les normes Energy Efficient Ethernet en cours de développement par l'IEEE. En utilisant le meilleur système de câblage d'infrastructure comme spécifié dans ISO/IEC 24764, les entreprises se mettent donc non seulement à l'abri du vieillissement généré par les avancées technologiques, mais également par les changements de règlementations.

 

Fibre optique

 

En plus de spécifier le connecteur GG45, ISO/IEC 24764 introduit également des spécifications concernant un système de câblage "haute densité" utilisant un connecteur Multiple Fibre Push On (MPO) 12/24 fibres pour les systèmes fibre optique. La spécification du MPO est une réponse directe aux définitions faites par l'IEEE pour l'Ethernet 40 G et 100 G, qui imposent des chemins de transmission parallèles pour les deux applications.

 

Tandis que les systèmes fibre optique 1 G et 10 G standard utilisent aujourd'hui des connecteurs LC, les systèmes 40 G et 100 G nécessiteront des connecteurs MPO. C'est la raison pour laquelle le nouveau standard spécifie des systèmes et connecteurs qui permettront aux opérateurs de centres de données de gérer cette transition.

 

Comme l'Ethernet 40 G nécessitera quatre fibres parallèles de OM3 ou OM4 au lieu de deux, les systèmes auront besoin d'un connecteur capable de gérer de multiples fibres. Les connecteurs MPO peuvent gérer 12 fibres dans une rangée et jusqu'à 24 fibres dans un connecteur. Ils sont également rétrocompatibles avec les systèmes 10 G par le biais de solutions de cassettes MPO qui convertissent le connecteur MPO en de multiples connecteurs LC via des solutions Plug & Play. Celles-ci peuvent être facilement remplacées par des plateaux d'adaptation MPO et utilisent des cordons de brassage MPO pour se connecter à l'équipement existant. Ainsi, les entreprises sont là encore en mesure de conserver leur équipement actuel, tout en préparant leur avenir.

Test connexion