La reprise de la délégation de personnel dans l’industrie IT

Au-delà de l'achat de logiciels et de gel de projets au sein des DSI, les conséquences de la crise se sont illustrées au travers du ralentissement des activités de délégation de personnel.

Dans cette période économique tendue, les entreprises et observateurs économiques recherchent attentivement des indicateurs leur permettant de mesurer l’impact réel de la crise sur l’activité commerciale. En effet, loin d’être un simple effet d’annonce, la crise a profondément impacté le dynamisme et la croissance de nombreuses entreprises en 2009 et sur le premier trimestre 2010.


Ainsi, nombre d'entreprises ont réduit leurs investissements pour passer cette époque de doute. Dans ce contexte, différents postes budgétaires ont été impactés. Le poste informatique a, pour sa part, connu une sérieuse cure d'amaigrissement. Au-delà de l'achat de logiciels et de gel de projets, les conséquences de la crise se sont illustrées au travers du ralentissement des activités de délégation de personnel.


Les SSII, véritables baromètres de la bonne santé de l'industrie IT, ont donc été impactées rapidement et ont du faire le dos rond pour absorber la baisse de projets tout en conservant leurs collaborateurs. Aujourd'hui, force est de constater que la tendance semble s'inverser pour repartir à la hausse. Ainsi, la délégation de personnel se voit porter par une nouvelle demande stimulée par la reprise des projets informatiques. Mais qu'entend-on par délégation de personnel ?

La délégation de personnel consiste à proposer à une entreprise une ressource experte sur un domaine de compétence. On y retrouve principalement tous les métiers liés au suivi d'un projet informatique : développements informatiques d'applications spécifiques client, tests de mise en conformité ou de non-régression, maquettage et mise en pilotage de nouveaux modules, déploiements logiciels et matériels...

La mise à disposition de compétences informatiques permet d'être à l'écoute des clients et d'être présent sur site pour détecter de nouveaux projets par foisonnement. Le rôle des collaborateurs en délégation reste donc essentiel pour détecter le démarrage de projets informatiques.

Au travers ces quelques éléments, l'on comprend donc que l'activité des SSII, en matière de délégation, est un miroir pragmatique de la santé des entreprises et de leur capacité à croire en l'avenir et à investir. En observant au plus près l'évolution des missions de délégation, l'on peut donc analyser assez précisément la vitalité des entreprises et donner une grande tendance de l'impact de la crise sur leur moral et solidité.

Visiblement, nous entrons donc dans un nouveau cycle haussier qui devrait se traduire par un rebond pour l'ensemble de l'industrie informatique. De plus, à en juger par le type de profils recherchés par les entreprises, il semble que ces dernières se positionnent sur des projets de long terme qui traduisent pragmatiquement leur confiance dans la reprise économique. Bien entendu, cet indicateur n'est pas une science exacte, mais plutôt un baromètre à analyser au travers d'un prisme macro-économique. Rendez-vous dans quelques mois pour mesurer le dynamisme du marché et, espérons-le, pour tourner la page de la crise au profit de la croissance.

Autour du même sujet