De belles perspectives pour les services de géolocalisation sur smartphones

Le succès des smartphones ouvre la voie à de nouvelles applications métiers basées sur la géolocalisation. Cette nouvelle génération de services mobiles ne profitera pas seulement aux consommateurs et développeurs d'application, mais également aux opérateurs télécoms.

Les services basés sur la géolocalisation (ou LBS pour Location Based Services )sont aujourd'hui au cœur des offres mobiles. Selon le cabinet d'étude Forrester, 30% des internautes européens disposant de téléphones mobiles sont intéressés par les services de navigation GPS, tandis que 52% des propriétaires de smartphones disposant de l'Internet mobile illimité les utilisent déjà. L'ascension irrésistible des smartphones, la plupart équipés de GPS, se poursuit comme le prouve l’acquisition du fournisseur de services LBS (Location Based Services) Navteq par Nokia. Cependant, quels sont les facteurs clés permettant l’adhésion et l’engouement des consommateurs pour ses nouveaux services ?

L'emplacement
 
L'ascension fulgurante des smartphones équipés de GPS et la possibilité d'accéder à un Internet mobile relativement fiable sont déterminants. Selon le dernier rapport VNI (Visual Networking Index) de Cisco, le trafic mobile devrait connaître une croissance annuelle cumulée de 108% sur la période 2009-2014, atteignant ainsi un débit global de 40 Eo (1 Eo = 1 milliard de Go), soit plus de 50 000 fois le volume de données de la Bibliothèque du Congrès Américain.
 
Ces chiffres démontrent clairement l'adhésion des utilisateurs aux smartphones GPS, et l'intérêt croissant pour les applications géographiques. L'exemple le plus marquant est le mapping qui consiste à mettre dynamiquement à jour une carte centrée sur la position actuelle de l'utilisateur, au fur et à mesure que celui-ci se déplace.
 
L'impact du Web 2.0
 
Au-delà du mapping, un grand nombre de services de géolocalisation émergent aujourd'hui autour des réseaux sociaux, avec des applications telles que Foursquare, Gowalla et Brightkite. Plutôt que le mapping traditionnel, elles comptent sur leurs communautés d'utilisateurs pour créer des "emplacements" où les gens peuvent venir se "connecter", avant de transmettre leur position aux autres membres. Facebook et Twitter commencent d'ailleurs à exploiter ce type d'informations. Les utilisateurs Facebook pourront consulter leur réseau et être avertis si l'un de leurs amis se trouve à proximité. Le site de microblogging intègre désormais la mention « emplacement du téléphone ». Les membres pourront ainsi consulter leurs tweets et savoir si des personnes qu'ils suivent se trouvent à proximité.
 
De nouvelles perspectives pour l'entreprise
 
Le succès des smartphones ouvre également la voie à de nouvelles applications métiers basées sur la géolocalisation. L'éditeur match2blue fournit à ses clients des systèmes de CRM prenant en compte les pôles d'intérêts et l'emplacement géographique de l'utilisateur final. Cette société a récemment signé un accord avec Lufthansa Airlines pour proposer des services communautaires géolocalisés aux adhérents de son programme de fidélisation. Starbucks également en offrant des bonus aux clients se rendant dans leurs boutiques. Tout ceci est prometteur, mais un frein majeur à une adoption plus large des services de géolocalisation demeure le respect de la vie privée.
 
Le respect de la vie privée
 
Il est indéniable que les services LBS posent de réels problèmes en matière de respect de la vie privée. En effet, de nombreuses personnes peuvent avoir de bonnes raisons de ne pas vouloir voir leur emplacement physique diffusé dans le domaine public. Néanmoins cela peut être résolu en créant de bonnes politiques de confidentialité, stipulant clairement quelles informations peuvent être partagées et avec qui. Le lieu où se trouve une personne est certes une information privée, mais la popularité des réseaux sociaux existants montre que les gens sont prêts à la partager avec ceux en qui ils ont confiance. Les politiques de confidentialité devront donc évoluer afin de s'adapter aux problèmes spécifiques posés par les informations de géolocalisation.
 
De nouvelles opportunités pour les opérateurs mobiles
 
Les services LBS ne profiteront pas seulement aux consommateurs et développeurs d'application, mais également aux opérateurs télécoms. En effet, les utilisateurs disposant de toujours plus de fonctions personnalisées et de facilités de communication, les opérateurs pourront toucher divers segments de marché selon les gammes de services offerts. Plusieurs opérateurs de téléphonie mobile proposent déjà des services LBS.
 
Cependant, l'offre croissante d'applications tierces fait que le nombre d'acteurs en place ne cesse d'augmenter, enlevant ainsi aux opérateurs leur place traditionnelle dans cette chaîne de valeur. Vu la concurrence effrénée dans ce secteur, les opérateurs ont tout intérêt à mieux maîtriser la chaine de valeur. Mais au-delà, comment l'ensemble du système va-t-il bénéficier aux consommateurs individuels et aux entreprises ? Et comment les développeurs d'applications LBS vont-ils permettre aux opérateurs d'explorer tout le potentiel de leur base client ?

Les smartphones ont un avenir radieux. Tout comme les SMS et MMS, les applications de ce type seront bientôt monnaie courante, et nous nous demanderons alors comment nous avons pu nous passer de cette technologie et des services associés.

Autour du même sujet