Quel impact des candidatures online sur les techniques de recrutement ?

Du CV Word à la candidature publiée sur les réseaux sociaux professionnels, les entreprises doivent s’adapter aux nouvelles techniques de recrutement. Des bonnes pratiques existent pour y parvenir.

Selon une récente étude du cabinet KPMG, le nombre de candidats ayant obtenu un contrat à durée indéterminée au cours du dernier semestre 2009 n'a cessé de croître : la tendance s'est poursuivie en 2010 et devrait se maintenir dans les prochaines années. Embaucher et fidéliser les talents constituent un aspect essentiel de l'efficacité des entreprises, c'est pourquoi il est important pour elles de se doter des meilleurs outils technologiques pour rester compétitives et attractives sur le marché du recrutement, notamment celui de la génération Y.

Au cours des vingt dernières années, le processus de candidature à un poste a considérablement évolué. Dans les années 90, la majorité des candidats envoyait encore leurs dossiers par courrier (curriculum vitae et lettre de motivation manuscrite), ce qui reste aujourd'hui très marginal. L'avènement du courrier électronique et de l'internet a transformé les procédures des postulants, devenues des candidatures online envoyées sur les sites institutionnels d'entreprises qui cherchent à attirer les candidats via leurs espaces « emploi » et/ou les sites et moteurs de recrutements en ligne (ou job boards). Le traditionnel CV papier semble définitivement réduit au rang de souvenir avec l'émergence des réseaux sociaux, de la téléphonie mobile et de ses différentes applications.

Evolution Technologique - Evolution Comportementale - Evolution du « CV » 
D'un document Word statique et personnalisé répondant à une offre d'emploi, les CVs sont devenus des profils plus généraux, vivants et en constante évolution, tels qu'ils sont présentés sur les réseaux sociaux professionnels de type LinkedIn et Viadeo.

Aujourd'hui, les recruteurs recherchent des candidats avec des compétences précises, qualifiés ou à fort potentiel directement sur internet et les candidats sont de plus en plus nombreux à publier leur CVs en utilisant le Réseau Social qu'il transforme en un véritable portail personnel. Grâce à l'avènement d'internet et des solutions de e-Recruitment interconnectées aux Job boards, les candidatures sont devenues ainsi plus réactives aux offres. L'enjeu est maintenant de les capter en amont et d'interagir avec le formidable vivier et support à la cooptation que constituent les réseaux sociaux. 
  
Les organisations et les candidats se sont adaptés et ont changé leur manière d'interagir pour aboutir aux processus de recrutement que nous connaissons aujourd'hui.

Disposer d'un profil en ligne ou « d'un CV universel », sur un réseau social professionnel change également la façon dont les candidats recherchent un emploi. Les réseaux sociaux constituent un très bon moyen pour accroître sa visibilité sur internet. Les éléments diffusés sur la toile permettent aux recruteurs, chefs d'entreprises ou responsables des ressources humaines de mieux connaître les candidats inscrits ; et de les contacter directement de manière proactive si le profil les intéresse. Les entreprises ne sont plus les seules à soigner et entretenir leur image de marque : les candidats attachent désormais une importance toute particulière à l'image qu'ils véhiculent sur ces réseaux sociaux pour s'assurer d'attirer les employeurs. Il est à noter que les utilisateurs assidus de ces réseaux bénéficient et entretiennent un bon carnet d'adresses propices à la cooptation.

Au même titre que les CVs « écrits », la lettre de motivation semble également appartenir au passé. Les entreprises sont, aujourd'hui nombreuses à utiliser l'ensemble des informations disponibles des profils « online » afin d'identifier des domaines de compétences, des centres d'intérêt requis pour le profil recherché par le recruteur ou capter la motivation du candidat via une question ouverte attachée au formulaire.

Assimiler les CVs « nouvelle génération »
Les CVs « nouvelle génération », plus dynamiques dans le fond et la forme que les CVs traditionnels, entraînent un changement dans la manière dont les départements RH extraient et utilisent les informations qu'ils contiennent. La disparition progressive des barrières entre réseaux sociaux et recrutement rend le processus de parsing / séquencement* des CVs plus simple. Grâce aux informations susceptibles d'être recueillies à partir du profil d'un utilisateur de réseau social, les départements RH peuvent consulter des renseignements sur les candidats en seulement quelques secondes. Ce modèle de standardisation pourrait soulager la charge administrative (comparaison et évaluation de plusieurs CVs et profils, par exemple) des services RH.

Repérer les talents
Utiliser la technologie des réseaux sociaux est également un excellent moyen pour les organisations de repérer et d'interagir avec les candidats passifs. Ces derniers, déjà en poste, ne sont pas forcément à la recherche d'un autre emploi mais peuvent représenter pour le marché de beaux potentiels. L'un des avantages majeurs d'un réseau social professionnel est que le candidat est déjà en mesure de présenter son CV en utilisant son profil online et/ou LinkedIn... Cette démarche beaucoup moins lourde pour les candidats à la recherche d'un emploi, leur permet de gagner du temps, de disposer d'un CV à jour et peut les encourager à entrer en contact avec des recruteurs potentiels : ce qu'ils n'auraient certainement pas fait dans le passé.

Changer pour une stratégie RH efficace
Avec la reprise des embauches, nombreuses sont les organisations qui ont réexaminé leurs techniques de recrutement pour s'adapter aux CV en ligne et s'assurer qu'elles prennent en compte les aspirations et les attentes d'employés potentiels.

Etre en mesure de puiser dans ce marché modifie également les stratégies RH reposant sur le recrutement en ligne. Les départements RH commencent à adopter une stratégie de CRM appliquée au recrutement. Au lieu d'assaillir les candidats passifs d'offres d'emploi, les RH  gardent désormais une trace de l'ensemble des échanges eu avec chaque candidat et  construisent ainsi une relation continue et personnalisée avec chacun d'eux.

Vers un recrutement sans CV ?
On découvre aujourd'hui des initiatives visant à recruter sans cv ni lettre de motivation. L'objectif est de capturer les compétences, motivations, aptitudes professionnelles du candidat et surtout son adéquation par rapport à la fonction.
Par ce moyen, la candidature académique n'existe plus et les entreprises peuvent évaluer la réelle aptitude et motivation du candidat sans puiser systématiquement dans les mêmes profils.

De toute évidence, le CV traditionnel a disparu progressivement au bénéfice d'un CV plus dynamique publié sur les réseaux sociaux professionnels. De plus en plus d'entreprises s'attachent à incorporer cette nouvelle technologie à leur processus de recrutement, ce qui leur permet d'attirer les meilleurs candidats et de capter le vaste marché des candidats dits « passifs ».

Autour du même sujet