Impression : la dernière étape avant la révolution mobile ?

Le nomadisme étant en forte croissance dans les entreprises, le pouvoir d’imprimer n’importe où est aujourd’hui une véritable attente. Les nouvelles solutions d’impression offrent un certain confort, tout en permettant des économies potentielles.

              

 

 Les entreprises recherchent de plus en plus de flexibilité. L'intégration de nouvelles technologies telles que le Cloud Computing en est un parfait exemple. Nous constatons à la fois un changement notable des méthodes de travail et une demande persistante de documents imprimés.

 

Certains se rappelleront peut-être qu'en 1975, le magazine Business Week  annonçait que l'avenir était au « bureau sans papier ». Or jusqu'à présent peu d'entreprises fonctionnent sans un minimum de supports imprimés. Même si le "travail de bureau" est de plus en plus mobile, l'impression demeure encore nécessaire : que ce soit pour les commerciaux souhaitant apporter des changements à une présentation de dernière minute, pour les cadres en déplacement ou pour les collaborateurs nomades.

 

Le nomadisme étant en forte croissance dans les entreprises, le pouvoir d'imprimer n'importe où est donc aujourd'hui une véritable attente. Aussi les nouvelles solutions d'impression offrent un certain confort, tout en permettant des économies potentielles sur les installations informatiques.

 

 

La montée en puissance des professionnels nomades

 

Gartneri estime qu'en 2013 et à l'échelle mondiale, les téléphones mobiles et les smartphones deviendront l'outil de prédilection pour se connecter à Internet, et ce loin devant les PC. Dans ce contexte d'évolution technologique, il devient important pour les entreprises de rester au fait des dernières applications Internet et autres solutions SaaS (Software as a Service), afin d'être à même de répondre aux besoins de collaborateurs de plus en plus nomades.

 

Il existe plusieurs profils de travailleurs nomades : les commerciaux et les consultants souvent en déplacement, les télétravailleurs exerçant leur profession à domicile ou parfois dans les locaux de leurs clients, et les collaborateurs nomades amenés à travailler sur plusieurs sites. Selon une récente étude réalisée par IDC, leur nombre dans le monde devrait dépasser cette année la barre du milliard, atteignant en 2013 les 129,5 millions (soit 50,3% de  la population active) en Europe de l'Ouest, loin devant les Etats-Unis.

 

 

L'impression mobile : un intéressant marché à prospecter... et à maîtriser !

 

La mobilité offre des avantages considérables, parmi lesquels une plus grande souplesse dans l'organisation du travail ainsi que dans la réduction des coûts. Elle peut également avoir des conséquences sur la sécurité des données si on ne la maîtrise pas. Or le déploiement de la sécurité est encore à la traîne derrière la croissance rapide des technologies. Pour se protéger contre la perte et la fuite de données, les chefs d'entreprise cherchent à s'assurer que les politiques de sécurité mises en place concernent également leurs collaborateurs nomades, dont le nombre ne cesse de croître.

 

Des entreprises comme Google ont su identifier cette tendance en fort développement. Elles proposent au grand public des services d'impression mobile en libre accès sur Internet. D'éventuels problèmes de confidentialité, de sécurité risquent d'apparaître et de poser problème aux professionnels ayant besoin d'imprimer des données sensibles.

 

 

Ce que l'avenir nous réserve

 

Alors que l'impression mobile continue de se développer au sein des entreprises, l'environnement de travail devrait devenir de plus en plus mobile. De nos jours, les travailleurs nomades ont accès à une version électronique de la plupart de leurs documents, quel que soit le lieu où ils se trouvent. Cependant, dès qu'ils ont besoin d'une version papier, il leur faut le planifier à l'avance. Par conséquent, beaucoup de collaborateurs se déplacent avec leur ordinateur portable en guise d'outil de secours. A l'avenir, ils n'auront bientôt plus besoin que de leur smartphone lors de leurs déplacements, disposant ainsi d'un accès permanent avec le monde de l'impression. Qui aurait pu prévoir cela en 1975 ?

Autour du même sujet