Panda, une sacrée bonne nouvelle ?

Avec Panda, l’heure est à la désoptimisation SEO des sites afin de s’assurer d’une démarche la plus naturelle possible et surtout ne plus chercher à vouloir tout optimiser d’un point de vue technique.

Google Panda n’est pas une énième mise à jour d’algorithme comme nous en connaissons très régulièrement. Google annonce d’ailleurs réaliser plusieurs centaines de modifications de son algorithme. C’est l’une de ses rares mises à jour comme nous en connaissons peu, la dernière de cette ampleur datant de 2003 avec Google Florida.

A ce jour Panda n’est pas encore déployé en Europe et en France et devrait l’être rapidement dans les mois à venir, ce qui offre donc une sacrée opportunité de pouvoir anticiper, modifier et adapter sa stratégie SEO comme n’ont pas pu le faire les responsables de sites américains.

Ainsi aux US, Google Panda a été un tsunami avec de vrais drames et du jour au lendemain, des baisses de trafic pouvant aller jusqu’à 80% de perte en provenance de Google.

Pire, et comme c’est aussi le cas dans ce genre de contexte, il y a eu des effets de bords qui ont touché des sites à priori propres et légitimes.

Toujours d’après Google, c’est plus de 12% des requêtes des internautes qui sont  affectés par cette mise à jour, soit dans le monde plusieurs centaines de milliers de sites qui vont être affectés de manière plus ou moins importante.

Toutefois si nous entendons les sites affectés à la baisse s’exprimer le plus dans les forums/blogs/réseaux sociaux, les craintes autour de Google Panda ne doivent pas faire oublier qu’il  va permettre aux sites propres de remonter dans les résultats et de générer plus de trafic !

Quels types de sites Web vise Google Panda ?

Panda est un rappel avec force par Google des basiques du référencement naturel. Il  profite de cette occasion pour faire une opération de communication visant à tous nous faire peur !

Cependant les répercussions seront bien réelles, mais certainement moins importantes en Europe. Dans tout les cas, l’effet d’annonce est tout autant réussi pour Google qui veut terroriser  les spammeurs.

Les sites visés sont ceux qui utilisent des techniques de spam pour augmenter artificiellement leurs positionnements dans le moteur de recherche.

En l’occurrence les sites ayant mis en place des stratégies de création de contenu de piètre qualité via, entre autre, des méthodes de content spinning qui permettent de générer dynamiquement et à la volée des textes aux contenus uniques.

Enfin, les sites utilisant des réseaux de contenu sans valeur ajoutée pour les internautes, les sites utilisant des réseaux de liens pour manipuler la popularité d’un site et le PageRank, seront sous le radar du Panda.

Les signaux négatifs utilisés par Google Panda

Si votre site a un taux de rebond important, supérieur à 70%-80%, vous envoyez un premier signal à Google sur un contenu peu qualitatif de votre site. Le taux de rebond est le pourcentage d’internautes n’ayant visité qu’une seule page de votre site, et dans ce contexte, retournant sur Google pour refaire une recherche ou cliquer sur un autre résultat.

Autre signal négatif, le fait d’avoir un nombre important de publicité sur votre site notamment au-dessus de la ligne de flottaison, informe Google qu’il est peut être face à un site MFA (Made for Adsense), c'est-à-dire un site réalisé dans la seule optique de monétiser l’audience pour générer des revenus publicitaires, au détriment de l’expérience utilisateur.

Vous avez un grand nombre de pages sur votre site, ces pages sont peu visitées et consultées, avec peu de liens externes et internes pointant vers elles ? Ces pages enverront un signal négatif supplémentaire et affecteront l’ensemble du positionnement des pages de votre site.

Vous avez voulu trop bien optimiser votre référencement en plaçant trop de mots clés dans votre nom de domaine, votre title, H1, ALT, etc., là aussi, il s’agira d’un signal négatif pour  Google Panda.

Pire, vous avez récupéré du contenu à partir d’autres sites sans prendre soin de le modifier et d’y apporter une valeur ajoutée, Google Panda va adorer et vous allez le détester !

 Comment adapter sa stratégie de référencement après Panda ?

Google Panda est une sacrée bonne nouvelle pour les sites qui se sont donnés les moyens d’investir en temps et en qualité pour la production de contenus uniques et utiles aux internautes.

Content is (still) King, c’est ce que Google veut nous rappeler en avouant finalement sa faiblesse et  son incapacité par le passé à lutter contre les techniques de spamdexing et qu’il a du corriger. Tout du moins jusqu'à la prochaine fois ;-) Les spammeurs sauront s’adapter à n’en pas douter !

Au-delà de cette évidence sur la qualité toujours nécessaire des contenus, Google Panda va nous amener aussi à développer plus fortement le travail sur l’expérience utilisateur et notamment l’ergonomie des pages Web. L’objectif est de garder le visiteur le plus longtemps sur le site, le faire interagir avec lui via le principe des call-to-action, et enfin le fidéliser pour l’inciter à revenir plus régulièrement.

Ainsi après le travail sur les contenus, c’est tout un travail sur le comportement de l’internaute qui devient de plus en plus décisif pour améliorer son référencement et positionnement dans Google.

Mais ce n’est pas tout, après Panda, l’heure est à la désoptimisation SEO des sites afin de s’assurer d’une démarche la plus naturelle possible et surtout ne plus chercher à vouloir tout optimiser d’un point de vue technique en référencement, d’ailleurs aujourd’hui connue de tous.

Les solutions de facilité, telle que la création de pages de contenu générées à la volée, par exemple à partir de solutions de moteur de recherche interne qui créent pour chaque recherche une page de contenu, seront à manier avec beaucoup plus de précautions qu’actuellement pour s’assurer que ces pages soient réellement utilisées et appréciées par les internautes.

Back to the roots ! Retour aux sources donc et au naturel qui doit (re)devenir votre priorité !

Autour du même sujet