Réseaux sociaux professionnels : soyons précis

La confusion des genres entre réseaux sociaux grand public, réseaux sociaux pour professionnels et réseaux sociaux d'entreprise mérite que l'on s'y arrête quelques instants.

J’ai plusieurs fois remarqué, lors de discussions informelles, qu’il y avait un peu de confusion dans les esprits quand on parlait de "réseau social d’entreprise" (RSE).

Est-ce un de ces lieux virtuel ou l'on partage des photos de soirées, des dates d'anniversaires et que l'on devient ami avec son voisin de bureau ? Est-ce ce site web sur lequel on  passe une majeure partie de son temps ? Où l'on clame que la blanquette de la cantine était bien meilleure aujourd'hui que la pizza d'hier, le tout en moins de 140 caractères ? Ou bien est-ce quelque chose d'autre ?

La confusion des genres - tout à fait commune et habituelle - entre réseaux sociaux grand public, réseaux sociaux pour professionnels et réseaux sociaux d'entreprise mérite que l'on s'y arrête quelques instants.

Définitions

La confusion vient pour partie de l'utilisation du mot « social ». Qu'est ce que cela apporte et change d'y accoler des termes tels que média et/ou réseau ?

Si l'on regarde le dictionnaire, on y trouve parmi les définitions disponibles :

Social :

Qui concerne les rapports entre un individu et les autres membres de la collectivité : Avoir une vie sociale très développée.

Média :

Procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d'oeuvres, de documents, ou de messages sonores ou audiovisuels (presse, cinéma, affiche, radiodiffusion, télédiffusion, vidéographie, télédistribution, télématique, télécommunication).

Réseau :

Ensemble formé de lignes ou d'éléments qui communiquent ou s'entrecroisent.

Organisation dont les membres travaillent en liaison les uns avec les autres.

Si l'on combine les définitions les unes aux autres, cela donne par exemple pour média social « Procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d'oeuvres, de documents, ou de messages sonores ou audiovisuels qui concernent les rapports entre un individu et les autres membres de la collectivité ». Cela colle plutôt bien à twitter, non ? Et pour réseau social, qui insiste plus la notion de réciprocité entre ses membres, c'est Facebook que l'on reconnaît en filigrane.

Dans les deux cas, ce qui va caractériser un réseau ou média social n'est donc pas l'outil, et les mécanismes de partage, mais ce qu'on y fait. Autrement dit, ce dont on va discuter avec les autres : plutôt des sujets personnels ou professionnels ?

Ce qui différencie les réseaux sociaux

La grande différence entre les réseaux sociaux grand public, réseaux sociaux pour professionnels et réseaux sociaux d'entreprise porte sur le fait que dans un RSE tout le monde partage à minima un point commun : travailler pour le même employeur. Et c'est là la grande différence entre un Facebook / LinkedIn / twitter et un blueKiwi.

Dans l'entreprise le sujet commun de discussion est le travail. Chacun amène ses sensibilités et ses compétences, mais il y a une matrice de base qui fédère d'entrée de jeu tout le monde. A la différence des réseaux sociaux grand public ou chacun amène ce qu'il veut, les affinités amicales et de goûts faisant le reste : avoir une matrice commune n'est pas un pré-requis.

Ajoutez à cela qu'un RSE ne se cantonne pas aux seuls salariés : il peut englober et impliquer aussi tous les partenaires, clients et partenaires de l'entreprise dans des communautés dites "externes". Là encore le point commun est professionnel, mais centré sur un projet ou un département dans une optique de diffusion de l'information, de synchronisation et de collaboration.

Un RSE est donc un réseau social dans un contexte et objectif professionnel. Ce qui signifie que son objectif premier va être d'aider à mieux collaborer les salariés, coordonner les projets, augmenter la productivité et l'efficacité au moyen de communautés internes et externes (principe aussi appelé « open collaboration »).

Ainsi, vu d'un RSE la notion de « média social » se réfère à des outils de communication dédiés au grand public : Twitter, Youtube, Facebook, Myspace, etc... Et une communauté "externe" (regroupant les partenaires et prestataires) est en fait membre du réseau privatif de l'entreprise, au même titre qu'une communauté "interne" (regroupant les salariés).

Quant à la notion de « réseau social » elle-même, le tropisme des outils grand public fait que le flou se fait très facilement dans les esprits, et les craintes émergent : est-ce vraiment sécurisé ? c'est plutôt pour les ados ce truc ? ça à l'air compliqué à utiliser je ne comprend rien ? quel intérêt ça va me rajouter encore du travail ?...

C'est pour cela que vous entendrez aussi parler de « logiciel de réseau social d'entreprise », afin de faire référence à un univers bien connu des DSI et ainsi bien marquer la différence de nature, et « réincarner » un outil qui est aujourd'hui totalement en SaaS.

Autour du même sujet