Au Retail's Big Show 2012, les professionnels font le plein de tablettes

Seconde journée intense dans les allées du Big Show de la NRF. C'était attendu, les écrans sont partout ! Mobiles, tablettes, tables Surface, écrans multitouch ou écrans rendus interactifs grâce à Kinect.......

Seconde journée intense dans les allées du Big Show de la NRF. Entre découverte des stands et participations aux sessions qui s'enchainent sans discontinuer, les participants sont soumis à un rythme soutenu. 
C'était attendu, les écrans sont partout ! Mobiles, tablettes, tables Surface, écrans multitouch ou écrans rendus interactifs grâce à Kinect, ces écrans portent de manière claire la dynamique d'évolution des interactions entre consommateurs et vendeurs, au moins pour la partie émergée de l'iceberg. 
Les tablettes ont donc envahi  tous les stands présentant des solutions de gestion de caisse, de solutions de self check-out mais également de solutions de gestion de la supply chain.  Motorola, Samsung, Dell, Toshiba occupent le terrain. Peu d'iPad dans ce contexte d'utilisation, pour des questions de coût principalement.  

Ce qui surprend finalement, c'est la vitesse avec laquelle ces terminaux ont intégré les offres des professionnels, avec un niveau fonctionnel abouti. Ce qui hier apparaissait donc comme innovant, permet à peine de prétendre à l'originalité en ce début 2012. Reste à traduire ce qui fait figure ici de standard dans la réalité opérationnelle des magasins. 
Autre axe d'innovation
, les technologies  d'analyse de trafic et de comportement dans les magasins. Cette année, près d'une dizaine de sociétés proposent ce type de solutions ! Là encore, la dynamique du marché est forte et l'offre s'étoffe rapidement.  

Fondées sur l'analyse de flux vidéo, ces solutions permettent par exemple de compter le trafic entrant en magasin, identifier la typologie d'individu (client/vendeur), leur sexe et leur tranche d'âge,  analyser les déplacements, mesurer les temps d'attente et les durées d'interactions avec les vendeurs, analyser les ruptures de stock des produits en rayon, le niveau d'exposition des produits, la performance des dispositifs marketing, ou encore les taux de transformation.
L'analogie avec des solutions de
web analytics est forte, les enjeux sont identiques : améliorer la performance du magasin, développer la connaissance client et permettre une personnalisation dynamique des messages au passage du client !   

Pour finir, innovation toujours avec l'affrontement des initiatives de deux stars du web dans le domaine du paiement online et off line : Google Wallet et Paypal  Wallet. La proposition de valeur est proche et vise à révolutionner l'expérience d'achat des consommateurs en intégrant dans un unique portefeuille électronique ses cartes de crédit, cartes de fidélités, cartes cadeaux et autres réductions et coupons. Les stratégies diffèrent dans leur mise en œuvre, avec l'utilisation d'un téléphone NFC (Near Field Communication) pour Google Wallet, et d'une carte magnétique anonyme, associée à une application smartphone pour Paypal Wallet. Sur son activité actuelle, Paypal  a réalisé 1 milliard de transactions en ligne sur mobiles en 2011, et en prévoit 4 milliards en 2012. 
A l'instar de Google (avec Google Offers) et de Groupon, Paypal propose avec Paypal Wallet un système de coupons géolocalisés poussés aux utilisateurs par les commerçants en fonction de leur proximité aux points de ventes. Sur son stand, le démonstrateur de Paypal Wallet concluait avec humour que le seul point commun entre les deux solutions était le partage du nom "wallet".
On peut anticiper un match un peu plus serré que celui-là.

Autour du même sujet