7 semaines avant de pouvoir utiliser une nouvelle application ? Dans le monde de l’entreprise, hélas oui !

Les besoins applicatifs se démultiplient en entreprise et leur mise à disposition se complexifie avec la mobilité qui s'invite au bureau (phénomène du BYOD). Or provisionner des applications dans un service devient une vraie gageure. Le self-service applicatif est-il pour demain ?

L’avènement de services Cloud devrait permettre aux entreprises d’accéder très facilement à de véritables fermes applicatives. Dans notre vie personnelle nous avons des app stores matures nous permettant d'installer en quelques secondes des applications à l'infini. A quand un app store au bureau pour rendre l'entreprise plus agile ?
Actuellement, la presse fait volontiers la part belle aux app stores et à leur exceptionnelle expérience client. Pendant le week-end, vous téléchargez l’application de votre choix pour 79 cents et une minute après elle est opérationnelle. Par contre, le lundi matin, au bureau, si vous demandez à pouvoir utiliser une application, il peut s’écouler 6 ou 7 semaines avant que vous obteniez satisfaction...
Les app stores que nous connaissons sont faits pour le grand public et pour un type de terminal en particulier. Tous les utilisateurs d’un même app store ont la même vision. Mais une entreprise qui souhaiterait proposer son propre app store devrait tenir compte d’une grande diversité de facteurs.
Chaque environnement informatique est unique car il repose sur une infrastructure de produits unique. Certains préfèrent Citrix, d’autres Microsoft, d’autres encore les mainframes, etc. Et l’objectif n’est pas seulement de distribuer des applications, mais aussi de donner accès à des données. Et si moi, salarié, je demandais à pouvoir utiliser une application de l’app store de mon entreprise, il se peut que j’aie besoin d’une autorisation et que celle-ci soit conditionnée par des contraintes budgétaires. Tout ceci est très complexe. Surtout que, dans une entreprise, tous les membres du personnel n’auront pas accès au même app store. Si je suis un commercial ou que je travaille en back-office, je ne rechercherai pas les mêmes services dans l’app store que mon collègue de la direction financière. Tout simplement parce que les services et les applications dont j’ai besoin sont très différents de ceux de mes collaborateurs. Et je risque de trouver superflu 80 % de ce que me propose l’app store. Or tout ceci devrait être automatique. En tant que salarié, je ne devrais pas avoir à me soucier de telles considérations techniques et ces services informatiques devraient m’être proposés automatiquement.
Les app stores d’entreprise existeront un jour ou l’autre, mais peut-être pas cette année. La phase d’étude sera longue avant que les entreprises aient tout envisagé et soient en capacité de déployer un app store répondant véritablement aux besoins. Il est fort probable que l’on assiste, dans un futur proche, à la multiplication des portails d’entreprise en libre-service.
Mais ce ne sera jamais qu’une première étape avant d’aboutir à un vrai service d’entreprise.

Autour du même sujet