Cinq pistes pour vous aider à détecter et éviter une faille de sécurité

« Haut les mains, ceci est une attaque informatique ! » Il est peu probable que vous soyez alerté de la sorte en cas de faille dans votre système informatique. Il y a cependant des indicateurs tangibles qui peuvent vous aider à identifier une atteinte à la sécurité de votre environnement de travail.

Certains indicateurs d'attaque sont évidents, d’autres moins.

Quels sont les premiers signes qui devraient vous conduire à vous inquiéter ?

Voici quelques pistes pour vous aider à détecter une faille à temps.

1. Un trafic inattendu (ou un changement d’activité) entre systèmes sur le réseau constitue un indicateur communément surveillé par les entreprises parce qu’il montre qu’un système a été compromis et s’avère désormais utilisé pour étendre l’emprise de l’attaquant. Un tel trafic peut être révélateur d’une attaque en cours ou, pire, du déplacement d’informations en vue de leur récupération ultérieure. Les fournisseurs du domaine militaire sont particulièrement concernés car les informations hautement sensibles qu’ils manipulent sont souvent la cible d’attaques de long terme au coeur de leurs réseaux.
  • Surveillez d’éventuels changements dans les flux réseau et concentrez-vous sur les systèmes concernés pour chercher à connaître les causes de ces changements.
2. Des changements dans les fichiers et la configuration de systèmes surviennent souvent lors d’une attaque. Le pirate va en effet installer des outils (y compris des logiciels malveillants ciblés) souvent impossibles à détecter avec les antivirus traditionnels. Toutefois, les changements qu’ils apportent aux systèmes infectés peuvent être détectés et sont ainsi utilisés pour identifier les systèmes compromis. Certaines industries telles que celle du commerce de détail utilisent notamment cette méthode pour suivre les attaquants cherchant à voler des informations relatives à des cartes bancaires.
De fait, l’attaquant est susceptible d’installer des outils de capture de paquets réseau pour collecter des données relatives à des cartes bancaires alors qu’elles transitent sur le réseau. Les attaquants concentrent leurs efforts sur les systèmes susceptibles d’observer le trafic réseau.
  • Bien que les chances de trouver un outil de capture de paquets réseau (parce qu’il sera développé sur mesure et probablement totalement nouveau) soient limitées, les changements de configuration des systèmes compromis peuvent être aisément observés.
3. Des changements d’activité d’utilisateurs à privilèges élevés, comme les administrateurs de systèmes, peuvent indiquer que le compte concerné est utilisé par un tiers pour essayer d’établir une tête de pont sur votre réseau. De fait, les utilisateurs à privilèges élevés sont souvent la cible d’opérations d’hameçonnage, dans le cadre d’une attaque avancée persistante puisqu’ils ont accès à des informations de grande valeur.
La surveillance d’éventuels changements – tels que durée d’activité, systèmes connectés, type ou volume d’informations consultées – peut fournir une indication sur une violation de sécurité très tôt dans son déroulement. C’est un important sujet de préoccupation pour la plupart des entreprises, mais ça l’est encore plus dans le secteur de la santé.
Dans celui-ci, de nombreuses personnes au sein des organisations sont susceptibles d’accéder à des données protégées dont elles n’ont pas véritablement besoin. Et un tel accès peut être utilisé par un attaquant pour dérober des informations pouvant conduire à une violation de sécurité très grave et très coûteuse.
  • Surveillez les habilitations et les accès aux applications métiers, ainsi que la séparation des tâches (SOD).  Les risques liés à la séparation des tâches se manifestent suite à une série d'actions réalisées par une même personne et qui entraînent une erreur ou pire, une fraude. Par exemple, un utilisateur ayant accès aux transactions de création/modification des commandes fournisseurs et aux transactions de paiement pourrait créer un fournisseur fictif et initier un paiement…  
4. Les schémas de trafic réseau sortant vers de nouveaux hôtes, tout particulièrement mis en perspective avec des informations provenant de services de réputation d’adresses IP, peuvent indiquer qu’un système compromis communique avec un serveur de commande et de contrôle.
Toutes les organisations s’inquiétant d’un risque de compromission de leur système d’information devraient surveiller un éventuel trafic réseau sortant inattendu. Souvenez-vous : les chances d’empêcher un attaquant d’entrer sont faibles ; les attaques modernes se caractérisent par un niveau élevé de persistance et par une capacité avérée à passer les défenses.
  • Surveillez l’activité au sein du réseau et le trafic quittant votre périmètre. Les systèmes compromis communiquent souvent avec des serveurs de commande et de contrôle et le trafic correspondant peut être observé avant que ne soient causés des dégâts réels.
  • Cherchez le trafic sortant visant des adresses IP inhabituelles. Les listes Noires/Blanches des adresses IP utilisées sur Internet font aujourd’hui parties des points indispensables à surveiller.
5. Un événement imprévu, tel que l’application impromptue de correctifs sur des systèmes, peut indiquer qu’un attaquant est parvenu à établir une tête de pont sur votre réseau et s’attache à supprimer des vulnérabilités pour éviter que des concurrents ne le suivent.
Il peut s’agir par exemple de l’application soudaine de correctifs comblant des vulnérabilités connues, tout particulièrement sur des applications ouvertes au Web. Cela peut paraître à première vue comme une bonne chose, et donc ne pas éveiller les soupçons.
Une analyse des systèmes de l’organisation conduisant à découvrir que quelqu’un a comblé des vulnérabilités connues, mais préalablement non corrigées, peut indiquer qu’un attaquant s’est infiltré sur le réseau et referme derrière lui les portes qu’il a utilisées afin d’éviter l’arrivée de concurrents. Après tout, la plupart des attaquants cherchent à gagner de l’argent à partir de vos données; ils n’ont aucune raison de vouloir partager les profits avec quelqu’un d’autre.
  • Il est parfois payant de s’interroger avec suspicion sur un cadeau qui semble trop beau pour être sincère…

Autour du même sujet