A-t-on encore besoin des réseaux MPLS ?

Les réseaux MPLS ont-ils encore leur place face à l'externalisation des infrastructures IT dans le Cloud et à l'utilisation massive de l'Internet au sein de l'entreprise ?

Des réflexions sur le réseau encouragées par le Cloud

Avec l’attrait des entreprises pour des infrastructures et des applications informatiques consommées « as a service », aujourd’hui de plus en plus de logiciels et d’applications de l'entreprise sont hébergés dans le Cloud, public ou privé. A noter que la connexion à un Cloud privé peut se faire via une liaison privée ou via internet.  
Certaines entreprises s'interrogent alors sur l'avenir de leur réseau d'entreprise. Toutes sont à la recherche de standardisation pour leurs interconnexions avec leurs partenaires (Saas, Iaas, Cloud,…), et pour la mise à disposition des services pour leurs collaborateurs (applicatifs, réseaux sociaux, au travers desquels d'ailleurs, l'entreprise recherche une notoriété maîtrisée,...).  
Elles s'interrogent également sur une meilleure utilisation de leur liaison Internet actuelle car elles s’aperçoivent que les échanges se font de plus en plus directement sur le seul réseau Internet.
S’agit-il de supprimer ou diminuer l’infrastructure serveur dans l’entreprise puisque les applications sont désormais dans le Cloud public ou privé et que le bureau devient virtuel ? Si les applications sont accessibles via le web, les entreprises ont-elles encore besoin d’un « remote access » pour leurs utilisateurs nomades ou en télétravail ? Par ailleurs, il est beaucoup plus rapide de déployer une « petite » infrastructure/bureau seulement sur Internet.  

Internet presque à égalité face au MPLS  

L'utilisation seule de l'infrastructure Internet représente une optimisation importante face à l'augmentation perpétuelle des besoins en bande passante. En effet, les liaisons Internet sont moins onéreuses que les bandes passantes privées MPLS pour des débits supérieurs. Internet présente également un atout majeur en offrant une grande agilité de déploiement due à des délais de mise en service plus courts que pour des liaisons MPLS.  
Par ailleurs, Internet est complètement ancré dans nos modes de vie modernes. Sa croissance continue portée par une demande forte a permis d’en améliorer le maillage le rendant ainsi beaucoup plus robuste. Les temps de parcours (latence, RTD) ont atteints aujourd'hui des performances qui font parfois passer les réseaux MPLS comme des freins aux communications directes entre continents, tant la capillarité d'un des opérateurs ne peut plus rivaliser avec la multiplication des partages des réseaux Internet (peering). Les gouvernements investissent aussi dans de nombreux projets de déploiement du haut débit, rendant l'Internet de plus en plus disponible et ce partout dans le monde, avec une offre de bandes passantes de plus en plus importante. 
L'arsenal technologique disponible aujourd'hui comble les lacunes qui pouvaient encore subsister face aux réseaux MPLS : sécurité avec l'IPSec, optimisation du WAN avec l'accélération et la priorisation des flux, redondance au travers de liaisons multiples (multi-homing et IPV6 qui permettra de le faire « nativement »). 
Si les réseaux MPLS apportaient sécurité, garanties en terme d'engagement de qualité de service, leur essor s'est fait dans un contexte où les liaisons louées (LL) étaient des freins importants pour le développement de l'entreprise, et où le réseau internet était réputé peu fiable.
Qu'en est-il aujourd'hui ? Certes, la technologie MPLS se révèle encore pertinente pour des problématiques de gestion des flux en temps réel dans les entreprises. La visioconférence ou la téléphonie sur IP dans les entreprises ne sauraient se satisfaire des niveaux de qualité proposés par l’Internet. Également pour certaines applications métiers qui exigent un très haut niveau de performance et de sécurité et que les entreprises ne sont pas prêtes psychologiquement à délocaliser sur Internet.
Mais cela ne concerne pas tous les flux de l’entreprise et un réseau MPLS présente de sérieuses contraintes en termes de coûts et de souplesse face aux autres technologies. Alors, de plus en plus de DSI envisagent d’associer MPLS, IPSec et/ou Ethernet qui permettrait de répondre aux exigences des entreprises en termes de sécurité, performance, agilité et coût.     

L’avenir est hybride 

Devant les avancées en terme de sécurité, performance, disponibilité ainsi que les coûts plus intéressants offerts par l’Internet et l’adoption des nouveaux modèles IT « pay-as-you-use », les réseaux hybrides (MPLS, Internet IPSec, Ethernet) apparaissent désormais comme la réponse aux nouveaux défis des entreprises en termes d‘agilité, de sécurité, de TCO… Donc nous avons encore besoin des réseaux MPLS mais plus seulement. Les entreprises réfléchissent de plus en plus à associer plusieurs technologies dans leur réseau et à accroitre la part des flux qui circulent sur Internet pour en tirer un maximum de bénéfices et de fonctionnalités et les aider dans leur compétitivité et leur développement.

Haut débit / Réseaux sociaux