Le bureau du futur va s’imposer dans les entreprises dès 2015

Avec l'évolution des technologies et l’adoption des outils de collaboration, les méthodes de travail sont en train de se transformer... et le télétravail de se démocratiser.

A quoi ressemblera le bureau du futur ? De quelle manière travaillerons-nous en 2020 ? Y aura-t-il encore des contrats de travail tels que nous les connaissons ? Dès que l’on évoque le futur en matière de travail, nombreuses sont les questions qui se posent et rares sont les réponses en dehors de quelques hypothèses avancées par les futurologues. Une chose est certaine, les méthodes de travail sont en train de se transformer sous nos yeux. L’évolution des technologies et l’adoption de nombreux outils de collaboration ont permis au télétravail de se démocratiser, avec une conséquence – au moins d’un point de vue rhétorique : le travail est désormais une chose que l’on fait plutôt qu’un endroit où l’on se rend.

Selon une étude publiée sur le site Globalworkplaceanalytics.com, les statistiques montrant que le télétravail se démocratise sont nombreuses. Ainsi, le nombre d’employés qui télé-travaillent plusieurs fois par semaine a enregistré une croissance de près de 80% entre 2005 et 2012. Dans le même temps, de nombreuses problématiques se posent pour l’entreprise de demain, qu’il s’agisse d’une évolution des méthodes de management, d’une meilleure collaboration entre les services ou encore de la sécurisation de données stratégiques pour l’entreprise.

S’il est risqué d’imaginer à quoi ressemblera le travail du futur, il est beaucoup plus aisé de dresser la liste de ce qui va changer dès 2015 pour les entreprises et les travailleurs. Au tout premier lieu, les technologies de collaboration sont en train de s’imposer comme une solution efficace pour améliorer la productivité et permettre aux organisations de réduire leurs coûts de manière drastique. Voici une liste – non-exhaustive – des principales évolutions qui feront évoluer l’environnement de travail en 2015 :

1. Les entreprises qui travaillent à l’international vont généraliser l’adoption des outils de collaboration…
Le travail en entreprise, à l’ère de la mondialisation, dépasse les notions de fuseaux-horaires, de frontières ou de cultures. Le futur, en matière de business, impose de penser de manière globale et de mettre en place des outils collaboratifs qui permettront de réduire les distances entre les équipes et le temps passé sur certaines tâches. L’étape ultime verra l’adoption des préférences collaboratives individuelles ainsi que la mise en place d’une véritable culture de collaboration interne grâce à l’implémentation de solutions telles que les e-mails, la téléphonie, les médias sociaux, la vidéo ou encore le partage de contenu. En 2015, la généralisation de l’adoption de ces outils permettra d’abolir les frontières de la communication et aux collaborateurs de mieux partager les différents contenus. La démocratisation des solutions de collaboration donnera aux entreprises qui s’en doteront un avantage clé sur le chemin du succès à l’international.

2. De l’intégration plutôt que de l’interopérabilité…
Selon le livre « Révolutionner le bureau du futur » du futurologue Jack Uldrich, la vidéoconférence est en train de devenir l’un des outils collaboratifs les plus utilisés et devrait dépasser l’email comme outil de travail principal en 2016. Toutefois, son adoption ne sera validée que par les utilisateurs finaux, à condition de répondre à leurs besoins et contraintes. Pour ce faire, les entreprises devront donc intégrer les technologies collaboratives telles que la voix, la vidéo et les outils de partage de contenu aux systèmes de communication, aux logiciels de travail ainsi qu’aux processus déjà mis en place dans l’entreprise. Les technologies telles que le WebRTC, la vidéo normalisée, des kits de développement plus complets (SDKs) sont déjà prêtes et une meilleure compréhension des applications de communications unifiées permet déjà de faire de cette tendance une réalité. En outre, des solutions spécifiques à chaque industrie – et notamment au secteur de la santé, aux institutions gouvernementales, aux services financiers ou à la distribution – permettront d’accélérer l’adoption de la vidéo par les entreprises dès cette année.

3.     Des environnements de travail en mutation
Les lieux de travail vont eux aussi subir une importante métamorphose. Afin de réduire l’espace de travail nécessaire – et donc les dépenses immobilières qui y sont liées, de nombreuses entreprises remplacent les bureaux fermés par des espaces de travail en Open Space et offrent à leurs employés la possibilité de télé-travailler ainsi que des horaires de travail plus flexibles. De nouvelles innovations technologiques permettant de réduire le bruit, de meilleurs ajustements lumineux ou encore de partager des « tableaux-blanc » à distance viendront soutenir cette transformation. Ces innovations, associées à une forte envie de collaboration ouverte, rendront les lieux de travail actuels, organisés en bureaux, obsolètes. L’accent sera mis sur la possibilité d’être connecté à tous, de partout et à tout moment.

4. L’ère de la ‘Supermobilité’…

Dans son livre « Révolutionner le bureau du futur », Jack Uldrich prédit que 2,4 milliards de smartphones seront vendus en 2018 soit un ratio de 6 pour 1 par rapport aux ordinateurs de bureau. Les communications d’appareil à appareil permettront une collaboration dite « contextuelle », synonyme d’entrée dans l’ère de la « supermobilité ». Ainsi, les appareils mobiles nous fourniront tous les outils et les technologies nécessaires pour nous permettre d’être productifs, même en déplacement, grâce aux solutions de collaboration voix et vidéo et au partage de contenu. Cette « supermobilité », qui inclura davantage de NFC (Near Field Communications), de Wi-Fi, d’Ultrasonic et autres technologies sans-fil, donnera aux utilisateurs mobiles un accès plus simple et plus sécurisé aux outils de collaboration de l’entreprise.

5. Les PME vont adopter en masse des solutions collaboratives en mode Cloud

Grâce à l’avènement de la mobilité et du cloud computing, les services facturés à l’abonnement offriront aux entreprises la capacité de mieux collaborer. L’adoption massive par les PME de la vidéo à la demande (ou VaaS) va entrainer un accroissement du partage de vidéo et de contenu. Les infrastructures traditionnelles (dites RTPC) étant vieillissantes et les nouvelles réglementations imposant de transférer tout service vocal hors du RTPC d’ici cinq ans, l’utilisation du contenu vocal et vidéo basé sur les technologies cloud va s’accroître de façon exponentielle. Ces nouvelles applications et capacités, difficiles à obtenir avec les anciennes infrastructures installées au sein des entreprises, deviendront bien plus faciles à déployer avec les services collaboratifs en mode cloud.

6. Les solutions collaboratives via les navigateurs Web vont se démocratiser

Les entreprises qui cherchent des moyens de communication simples et efficaces se tourneront vers des solutions embarquées dans les navigateurs Internet en 2015. Grâce à la technologie WebRTC, elles s’appuieront de plus en plus sur les navigateurs pour assurer des fonctions de communication intégrées directement aux méthodes de travail. La simplicité sera le critère déterminant de cette nouvelle tendance puisque les utilisateurs auront besoin d'une option vidéo simple à utiliser. Le WebRTC s’imposera dès 2015 mais n’offrira encore que des fonctions basiques. Les entreprises qui voudront mettre en place des fonctionnalités plus avancées devront recourir à des solutions professionnelles. Cette tendance se confirmera en 2016.

7. Vous ne reconnaîtrez pas les réunions telles que vous les connaissiez

La technologie évoluant, ce sont de nouvelles façons de communiquer qui se mettent en place et qui vont permettre de généraliser les « réunions à distance ». Avec des systèmes vidéo et audio haute définition et grâce à une utilisation plus intuitive, les solutions collaboratives créent une véritable sensation d’immersion qui permet aux utilisateurs d’avoir la même expérience, où qu’ils se trouvent et quel que soit leur matériel. Les solutions professionnelles de vidéo conférence permettront également de se connecter facilement à des services audio et vidéo tiers tels que Skype for Business (Microsoft Lync), et de permettre la généralisation des communications business-to-consumer (B2C) et business-to-business (B2B).

Ainsi, 2015 devrait être une année charnière pour l’adoption des outils collaboratifs en entreprise. Les nouvelles méthodes de travail qui découleront de ces évolutions permettront de réinventer le lieu de travail lui-même pour s’éloigner de plus en plus des bureaux tels que nous les connaissons aujourd’hui. Le schéma classique du déplacement sur son lieu de travail et des journées de huit heures passées derrière un bureau va tendre à disparaître. Il commencera à être remplacé, dès 2015, par des méthodes de travail plus flexibles incluant une plus grande mobilité et davantage de collaboration, ce qui contribuera à abolir les frontières spatio-temporelles au sein même de l’entreprise.

Mobilité / Mieux vivre en open space