Focus sur un job en or : Le/La Chief Digital Officer

Chaque mois, notre partenaire Robert Half Technologie met en avant un profil qui a le vent en poupe sur le marché de l’emploi informatique/web/digital. Le cabinet de recrutement détaille son rôle, sa formation, son salaire et sa pertinence aujourd’hui.


Quel est son rôle ? 

Opérant chez un annonceur issu d’un business model traditionnel, le Directeur de la Stratégie Digitale (ou « Chief Digital Officer ») est en charge d’initier ou d’accélérer une transformation digitale (et/ou omnicanale) d’envergure au sein de l’organisation.

Il est de plus en plus souvent rattaché à la Direction Générale. Auparavant, le Digital dépendait plutôt de la Direction de la Communication, du Marketing voire de la DSI. Il influence les décisions stratégiques globales pour qu’elles puissent idéalement prendre en compte tous les enjeux liés au Digital.

 En conséquence, parmi ses différentes tâches, se distinguent : 

  • L’analyse globale de l’existant, du degré de maturité de l’organisation et sa propension à muter d’un point de vue structurel.
  • La mise en place d’un plan d’action global qui découle sur une priorisation des chantiers : cartographie des métiers du Digital en interne, sourcing de profils manquants, déclinaison sur le plan opérationnel, mise en avant de relais prioritaires, etc.
  • Evangélisation au sein de l’organisation, via divers moyens : workshops, séminaires, formations, entretiens, événements.
  • En fonction de l’organisation déjà en place, création d’une équipe centralisée, constituée d’experts sur différents sujets clés (CRM, Data, E-commerce, médias, etc.) en charge de fournir insights et soutien auprès des entités ou enseignes de la société.
  • Déploiements des différents chantiers : plateformes, contenu, social-média, e-commerce avec une coordination globale des différents partenaires / prestataires associés ou choisis.
  • La mise en avant des initiatives digitales globales de la société vis-à-vis du marché, et la valorisation de ses actions auprès des acteurs associés (VIP PR).


Quelle est sa formation ?

De formation généralement de type école de commerce ou Ingénieure, ce type de profil n’est pas, à date, issu d’une filière type.

Très polymorphe, le parcours du candidat « idéal » peut épouser différentes formes : entrepreneur digital chevronné désireux d’apporter son expérience à des organisations complexes issues de l’ancienne économie, ou profil ayant déjà pris part à une transformation digitale d’envergure au sein d’une organisation et qui souhaiterait la valoriser ailleurs. 

En général, une véritable stature de CDO s’acquiert après une quinzaine d’années d’expérience.

A quel salaire peut-il prétendre ?
100-120K€, et parfois bien au-delà (150, 200 ou même 300K€) en fonction des enjeux et de la taille de la société, et du secteur d’activité.

NB : Ce sont des profils qui peuvent souvent prétendre à un poste de Direction Générale, dans des structures plus restreintes.

Pourquoi ce profil a-t-il le vent en poupe aujourd'hui ?
Aujourd’hui, environ 10% des entreprises du CAC 40 sont dotées d’un Chief Digital Officer, et on estime que ce chiffre va bien évidemment exploser dans les années à venir. Tous les secteurs sont concernés, et les profils capables de faire muter des organisations complexes, subissant leur propre poids (un paquebot vire de bord moins facilement qu’un petit voilier) sont rares.

Au-delà des compétences liés à la vision du candidat, à la mise en place et suivis de grands chantiers, il faut avoir du drive, être capable d’évoluer dans des environnements très matriciels, de déployer cette vision, mais sans l’imposer, et surtout de susciter une adhésion collective forte, sans pour autant avoir une mode de fonctionnement « top-down ».

Recrutement / Urbanisation