7 arguments décisifs en faveur de l’APM

Comment convaincre en interne du bien-fondé d’une solution d’APM ? Comment en démontrer la valeur ajoutée de manière simple et irréfutable ? Le point.

Voici 7 arguments décisifs qui montrent que l’APM est bénéfique pour votre organisation IT:

1- Une meilleure maîtrise de votre environnement

C'est la première étape dans toute mise en œuvre d’APM. L'APM vous aide en effet à comprendre vos flux applicatifs, comment l'application est exécutée et qui l'utilise. Elle permet à l’IT – et au management – de se familiariser avec les différents volumes d'utilisation (par exemple, en milieu d’après-midi par rapport à minuit). Et il facilite à la fois le Capacity Planning et la planification des tâches consommatrices en ressources.

2- Une approche proactive de la gestion des ressources système

Le management aime la « proactivité ». Une fois que vous avez compris comment fonctionne votre environnement, vous pouvez entreprendre une démarche proactive, en réglant les problèmes dès leur apparition, avant même qu’ils n’aient un impact sur les utilisateurs. Le résultat n’est certes pas visible instantanément, mais le jeu en vaut la chandelle.

3- Une réduction des besoins en personnel pour maintenir tous les environnements

Une fois que vous maîtrisez vos environnements et que vous disposez du bon monitoring et des alertes adéquates, le besoin en ressources pour valider et superviser les systèmes s’amenuise considérablement. Vous aurez, certes, toujours besoin de personnel pour prendre en charge les alertes, mais dans une moindre mesure. Cela permet donc à vos employés seniors de se concentrer sur leurs projets et de déléguer les tâches quotidiennes à des profils plus juniors.

Notez à ce propos que tout projet ne saurait se passer d’un système d’alertes avec tracking de tickets. Des alertes fiables – via e-mail, tableaux de bord centralisés, etc. – réduisent le nombre de personnes affectées à la supervision du système. Tandis que le tracking de tickets vous permet de vérifier que le nombre d’incidents et de plaintes utilisateurs diminue. Sans compter que ces tickets permettent également d’identifier les problèmes récurrents, nécessitant d’être corrigés à la source.

4- Une isolation des faiblesses par environnement

Une fois proactif, vous cernerez aussi les problèmes de performance en fonction des différents environnements : par exemple, boucles de code, appels surnuméraires en base de données dont vous n'aviez pas connaissance, sans parler des transits réseaux inutiles, etc.

5- Une meilleure satisfaction client

Améliorer la satisfaction client, qu'elle soit interne ou externe, est l’un des objectifs phares de l'APM.  Les clients représentent la vie de tout système. En améliorant l'efficacité de vos systèmes, vous améliorez l'efficacité de vos clients, et donc leur satisfaction et leur fidélité.

6- Une crédibilité accrue vis-à-vis de la communauté des utilisateurs

Construire sa réputation prend du temps ; la perdre peut ne prendre qu’un instant. En développant votre proactivité et votre capacité à communiquer de manière transparente avec vos clients, vous instaurez progressivement un climat de confiance, qui finit par effacer toute perception négative de votre entreprise ou de votre IT.

7- La fin des interventions en mode pompier

Au lieu de convoquer l’ensemble des équipes en charge des applications, ne mobilisez que celles qui sont réellement concernées. Des outils APM performants permettent en effet d’identifier l’origine des problèmes et de désigner les équipes spécifiquement en charge de leur résolution. Cela permet de ne pas mobiliser l’ensemble de vos forces vives tandis que les interventions d’urgence pourront être gérées par les profils plus juniors.


Les outils APM nouvelle génération offrent la possibilité de voir l’ensemble du trafic lié au réseau, et ce de manière passive. Ils permettent la création d'une base de référence pour tous les types de trafic donnant ainsi la capacité de distinguer ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. Ils donnent la possibilité de suivre un utilisateur unique et d'isoler la cause d’une lenteur ou d’une erreur. Ils permettent à l’IT de suivre les transactions au niveau du code s’exécutant sur le serveur. L’IT peut créer des transactions métiers et comparer les temps de réponse de toutes les requêtes dans chaque serveur. Ce type de surveillance permet d'isoler la lenteur d’un appel vers la base de données, de pointer le code devant être ajusté, de connaitre les différents systèmes impliqués dans une transaction unique, de comparer les performances des serveurs, et de savoir combien d'utilisateurs sont impactés. Ils offrent maintenant la possibilité de surveiller les middlewares, les infrastructures et le code à partir d'un seul point, tout en permettant de corréler le revenu généré avec la performance.

Autour du même sujet