Cyber Security Forum : la Chine en phase de devenir le 1er marché mondial

J’avais l'immense honneur d'être co-organisateur de cet évènement via mon travail chez JW & Associates mais aussi d'être responsable de la réception et l'animation des partenaires étrangers... Voici un bref retour sur les discours officiels et l'envers du décor.

http://www.journaldunet.com/encyclopedie/definition/754/54/22/forum.shtml

Le Cyber Security Forum en quelques chiffres :

  •  10,000 invités,
  •  8,000 m2 d'exposition,
  •  200 exposants,
  •  50 médias nationaux et internationaux,
  •  10 organisations gouvernementales.

Un événement à la mesure du gouvernement chinois qui a fait de la cyber sécurité un axe de développement capital lors du 13ème plan quinquennal du parti communiste chinois (PCC).

Comme l'a mentionné le président Chinois Mr Xi Jinping : "il n'y aura pas de sécurité nationale sans cyber sécurité". Cette phrase, a priori anodine, prend un sens démesuré en Chine car prononcée par le président lui-même.

Qu’a-t-on appris en bref...

Le marché des produits et services liés à la sécurité informatique atteindra probablement 10 milliards de RMB (environ 1,5 milliard d'euros) en 2017 !

Concernant le secteur privé:

Les investissements porteront principalement sur la protection des données dans les institutions financières et l'IoT, la protection des informations personnelles des citoyens chinois notamment en termes de Big Data, la mise à niveau vers des standards internationaux en termes de productions et conformité des composants électroniques, la sécurisation des véhicules dit smart/connectes/autonomes, la promotion et le développement de services de renseignement privés ainsi que l'expansion des services PaaS et cloud de manière générale.

Concernant le secteur public :

Deux Révolutions avec un grand R ont été présentées et seront déployées progressivement à travers la Chine dès 2017 :

- Le système électronique d'identification via les cartes nationales : il en résultera un contrôle total des données par le gouvernement chinois concernant les informations personnelles de ses concitoyens, les entreprises ne pourront plus, à l'avenir, récolter et stocker directement ces informations. Elles se connecteront, à l'aide d'un système de clé publique-clé privée, au système du gouvernement en mode "consultation".

- La deuxième grande nouveauté, mais plus discrète car très sensible, est un nouveau système de reconnaissance faciale à basse résolution porté au travers de l'IoT. Je pense que tout à chacun comprend l'impact de ce système et qu'il n'est pas la peine d'insister plus sur l'impact d'un tel dispositif sur la vie privée des citoyens chinois (ou non-chinois).

Au niveau des entreprises...

De manière plus personnelle pour notre entreprise, au cours de ce forum, nous avons pu signer 4 contrats de grande envergure. Deux partenariats avec des entreprises israéliennes étant à la pointe de la technologie en termes de Threat Intelligence Sharing (service de renseignement privé concernant les entreprises sur le dark net) et un produit pour se défendre contre les Advanced Persistent Threat (attaque visant spécifiquement votre entreprise et déployant des moyens avancés pour y pénétrer).

Nous avons aussi conclu deux contrats avec le gouvernement chinois pour la détection de failles de sécurité sur plus de 10 000 sites web gouvernementaux ainsi qu'un partenariat pour la création d'un Cloud privée hautement sécurisé à destination des secteurs bancaires et des assureurs.

Petit résumé en vidéo

C'est beau ! mais préparez-vous au pire...

Les sujets sont attirants, les chiffres affriolants, les perspectives de business concrètes, mais alors pourquoi le climat est-il si intense...

Eh bien pour faire légèrement durer le suspense, je vous présenterai dans mon prochain article le Cyber Security Law et le CBRC regulations qui sont deux textes de loi qui devraient être adoptés d'ici la fin de l'année par le PCC.

Lorsque le général de Gaulle a dit "Je vous ai compris" tout le monde était euphorique...

Jusqu'au moment où ils se sont rendu compte qu’eux n'avaient pas compris ses propos...

La Chine semble accueillir à bras ouverts les standards internationaux, les nouveaux produits, se libéraliser et MÊME s'ouvrir sur le reste du monde au travers du partage d'informations...

Il n'en est pas question, en réalité c'est l'exact contraire qui se produit ! Lorsque la Chine parle d'ouverture et de communications internationales, elle entend par la "Libre à vous de faire comme nous..."

La Chine n'est plus dans un business modèle de reproduction mais dans une innovation importante et massive dans les nouvelles technologies...

Article à suivre...

Mais ce qui se passe en Chine, n'impacte pas uniquement la Chine... (deuxième émetteur de cyber attaque au monde...).

Innovation / SaaS