Back to School : réorganiser et protéger sa vie numérique

La rentrée arrive à grands pas, et tout est passé en revue par les étudiants pour commencer l’année scolaire du bon pied. Mais, à l’heure du tout connecté, la rentrée devrait également être synonyme de réorganisation de la vie numérique.

Protéger ses souvenirs de vacances

La période estivale rime bien souvent avec vacances, voyages et moments partagés entre proches. Elle donne donc lieu à de nombreuses photos et vidéos souvenirs, qu’elles soient réalisées à l’aide d’appareils photos, de caméras ou de terminaux mobiles. Avant de commencer l’année scolaire et de replonger dans les aléas de la vie étudiante, il est donc important de sauvegarder ces souvenirs et s’assurer de pouvoir les retrouver facilement.

La difficulté première est liée à la localisation des clichés. Stockés sur différents terminaux (ordinateurs et terminaux mobiles), il est nécessaire d’installer des solutions de protection de données permettant de sauvegarder automatiquement tous ces fichiers. Les différents appareils ne sont effectivement pas à l’abri de dégradations ou de pertes ; sauvegarder permettra de conserver une copie.  L’avantage d’une telle solution de sauvegarde réside dans sa connectivité et sa simplicité -  en opposition aux moyens de stockage plus traditionnels et contraignants, comme les disques durs ou les clés USB. Lorsqu’il est configuré, le logiciel de sauvegarde, peut en effet automatiquement rapatrier les données vers le Cloud pour les sécuriser.

Une fois les photos ou vidéos sécurisées, l’idéal est de bien labéliser les fichiers afin de pouvoir les retrouver de manière intuitive : mots-clés associés, renommage, ou encore sous-dossier doivent être de mise. Plusieurs logiciels de gestion d’images, gratuits ou payants, existent également pour faciliter cette tâche et créer une photothèque complète et organisée.

Pour éviter de refaire ce travail de classification, la photothèque doit également être sauvegardée dans son intégralité – avec les photos et vidéos triées, labellisées et rangées. En cas de dysfonctionnement, elle pourra à tout moment être restaurée telle quelle.

Assurer ses outils et ses documents scolaires

Mémoires de fin d’étude, projets de groupes, cours, ou encore prises de note, l’informatique est maintenant un outil indispensable au bon déroulement des études.

Les étudiants ont compris l’importance de sauvegarder leurs mémoires, et ils sont nombreux à suivre les bonnes pratiques informatiques en fin d’année – lorsque la dernière ligne droite est enclenchée. Mais, c’est au contraire à la rentrée que ces bonnes pratiques devraient être mises en place pour sécuriser l’ensemble des documents scolaires. Perdre l’intégralité de ses projets ou de ses cours en milieu d’année scolaire aurait en effet des conséquences négatives et serait cause de retard.

Pour se prémunir de ces pertes, encore une fois, la sauvegarde automatisée est de mise. Mais, afin d’éviter de ralentir l’ordinateur et les applications utilisées, il est préférable de configurer les sauvegardes automatiques de nuit, ou lorsque la machine est en veille.  

Ainsi, une fois l’ordinateur en veille, le logiciel se chargera de sauvegarder directement dans le Cloud les dossiers présélectionnés, évitant toute perte.

Mais, les fichiers ne sont pas les seuls à être en danger. Si l’ordinateur est endommagé, et qu’il doit être réinitialisé ou remplacé, l’étudiant sera également confronté à la perte de tous les logiciels présents dans son système. Il pourra donc potentiellement perdre ses outils de travail - qu’il s’agisse de traitements de texte, de PAO ou de logiciels professionnels pour la gestion du projet. Bien qu’une réinstallation de tous les logiciels soit possible dans la grande majorité des cas, cela sera très chronophage pour l’étudiant – en plus d’être source de stress.  C’est pourquoi, la sauvegarde du système est elle aussi impérative. Cette dernière effectuera une copie conforme de l’ordinateur, permettant de restaurer entièrement ce dernier après une réinitialisation ou lors de l’achat d’une nouvelle machine.  

En somme, il reste encore quelques jours aux étudiants pour sécuriser l’ensemble de leur vie numérique avant le début de l’année scolaire. Bien que cela ne nécessite pas un grand investissement, de temps et d’argent, il faut tout de même respecter quelques bonnes pratiques et se rappeler qu’aucun appareil n’est à l’abri d’un dysfonctionnement et que les données, lorsqu’elles ne sont pas protégées, ne sont pas éternelles. Réorganiser sa vie numérique, et notamment sa protection des données, dès aujourd’hui permettra d’éviter stress et retard en cas de problème informatique.  

Stockage