Données personnelles : les utilisateurs trop peu méfiants dans la sécurité des applications

Souvent conscients des risques de sécurité inhérents à la messagerie ou au surf sur internet, les utilisateurs négligent pourtant souvent la sécurité lorsqu'ils téléchargent ou utilisent des applications.

Les outils informatiques et l’utilisation d’Internet ne cessent de s’imposer un peu plus dans nos vies chaque année. Que ce soit au niveau professionnel ou personnel, Internet occupe désormais une place prépondérante au quotidien. Chaque jour, nous utilisons ainsi des applications pour nous informer, jouer, partager, travailler. C’est donc logiquement que le nombre de personnes connectées augmente chaque année un peu plus.

 

D’après les chiffres de Mediametrie, en 2016, la France comptait 45,7 millions d’internautes de 15 ans et plus, soit 87,7 % de la population. Et comme le souligne l’étude, le mobile est devenu, pour la première fois, le principal moyen de connexion Internet au quotidien.

 

Que l’utilisateur soit sur un ordinateur ou un terminal mobile et dans un environnement professionnel ou personnel, toutes ses connexions impliquent qu’il possède une identité numérique et fournisse un certain nombre d’informations pour se créer un profil et/ou pour pouvoir accéder à des applications. Et c’est là un changement majeur qui s’est opéré dans la manière dont nous accédons à nos contenus, dialoguons, partageons ou jouons. Car le plus souvent nous le faisons au travers d’applications et non plus en nous connectant sur un site web en particulier. Néanmoins, même dans ce cadre, tout le monde s’accorde pour dire que la sécurité reste un facteur essentiel pour garantir la tranquillité d’esprit et pouvoir profiter d’une expérience sereine.

 

Une récente étude menée par F5 Networks montre que les français se préoccupent de la sécurité de leurs données personnelles et de la sécurité des applications qu’ils utilisent. Néanmoins, ils peuvent relâcher leur attention dans certaines situations. Beaucoup pensent qu’ils courent moins de risques lorsqu’ils utilisent certaines applications. Par exemple, près d’un tiers des français ne vérifient pas la sécurité lorsqu’ils téléchargent une application de jeux (34 %) ou une application liée aux médias (32 %). La seule exception reste les bonnes habitudes qui entourent les usages financiers.

  L’importance de la sécurité financière  

Au total, les Français ont dépensé 72 milliards d’euros sur internet en 2016 et la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) estime que le marché du e-commerce devrait franchir la barre des 80 milliards d’euros en 2017. Outre les achats en ligne, les applications bancaires figurent parmi celles qui sont le plus consultées chaque jour par les français.

 

L’étude F5 montre également que les français n’hésitent plus à effectuer des opérations financières en ligne ou au travers d’applications mais que la sécurité en ligne reste pour eux l’un des principal motif d’inquiétude. Celle-ci met en effet en avant que 83 % des français s’inquiètent du piratage de leurs données bancaires que ce soit via l’application qu’ils utilisent ou lors d’un achat en ligne. Les entretiens réalisés avec une partie des personnes du panel montrent que malgré la présence de mots de passe et la prudence des utilisateurs qui se contentent le plus souvent de consulter leurs comptes ou d’acheter sur des sites connus et de confiance, ces derniers ne se sentent pas complètement protégés.

  Les applications sont plus sûres

La majorité des répondants de l’étude F5 avec lesquels nous avons échangés estiment que le fait d’utiliser une application renforce la sécurité. Parmi les raisons qui confortent ce sentiment de sécurité se trouve le fait que l’application ne demande souvent qu’une adresse email, la création d’un pseudo et qu’elle ne demande de renseigner aucune information personnelle. Ainsi des applications de jeux ou celles pour consulter les informations sont souvent vues comme sans danger.


Pourtant ces mêmes utilisateurs admettent dans la conversation qu’ils ne prêtent pas beaucoup attention aux conditions générales d’utilisation qu’ils acceptent sans regarder « car elles sont trop longues » ou « trop compliquées ». Certains ignorent tout bonnement qu’ils autorisent parfois l’application à accéder à leurs contenus personnels sur l’appareil (images, répertoire, géolocalisation, possibilité d’envoyer des messages, etc.) ou que malgré sa simplicité et son apparence innocente, il peut tout simplement s’agir d’une application frauduleuse qui permettra d’accéder à d’autres informations.

  La sensibilisation est la clé 

La plupart des répondants à notre enquête ont souvent les bons réflexes lorsqu’ils surfent sur le web. Toutefois, on constate que l’utilisation accrue des terminaux mobiles et des applications les conforte dans un faux sentiment de sécurité et qu’ils négligent souvent la plupart des règles de bases pour pouvoir profiter d’une application.

  De la même manière que cela a été fait durant des années pour la sécurité sur le poste de travail et sur les comportements à risques sur internet, il convient de former et de sensibiliser les utilisateurs des risques qu’ils peuvent encourir au travers des applications qu’ils utilisent.

Jeux / Médiamétrie