Adobe ouvre le rich media à la mesure d'audience

En croquant Omniture pour 1,8 milliard de dollars, le père adoptif du format Flash se positionne sur le terrain de la mesure d'audience des contenus dynamiques. Les synergies sont nombreuses.

Après avoir racheté en début de mois business catalyst, spécialisé dans les solutions SaaS de création de sites Web, Adobe poursuit son chemin de la diversification stratégique. Mais cette fois-ci, la proie est autrement plus conséquente : il s'agit d'Omniture, spécialiste mondial de l'analyse d'audience Web.  

De prime abord, on peut se demander si le rapprochement ne risque pas de manquer de synergies. Et d'aucun de douter sur l'intérêt du spécialiste des technologies Flash, Flex et des outils de création Web et graphiques (InDesign, ColdFusion, Dreamweaver...) de s'acoquiner avec un tel acteur. Il est pourtant bien réel. 

Tout d'abord, les deux sociétés ne sont pas de parfaites inconnues. Omniture avait en effet déjà conclu un partenariat avec Adobe en mars 2008 visant déjà à l'époque à améliorer la mesure d'audience relative aux applications Flash, Flex et AIR. Mais en rachetant Omniture pour 1,8 milliard de dollars, les motivations du père du Flash ont nettement monté d'un cran.

Des indicateurs statistiques pour mesurer le taux d'ouverture des PDF

Il faut dire que les enjeux sont énormes, avec l'opportunité pour Adobe de se doter enfin d'une gamme de solutions complémentaires pour monétiser davantage son portefeuille clients.  

De quelle façon ? Jusqu'à présent, Adobe proposait des outils et des technologies orientés spécifiquement autour de la création de contenus de type rich media.

Or, en faisant l'acquisition d'Omniture, il se dote d'une seconde facette métier permettant aux utilisateurs de ses solutions - en particulier les acteurs de l'e-marketing - d'enrichir leurs connaissances en matière d'usage et de consommation de contenus dynamiques et rich media.

Combien de fois un PDF a-t-il été ouvert ? Quelles pages n'ont pas été lues ? Comment rendre compte du degré de satisfaction d'un contenu rich media ? Autant de nouveaux indicateurs qui pourront désormais être implémentés nativement dans les applications et technologies d'Adobe dès que le rachat aura été validé par les assemblées générales d'Adobe et d'Omniture.

Un rachat qui a d'ailleurs été bien accueilli par le marché qui n'a pas manqué de faire bondir l'action d'Omniture en clôture du Nasdaq de 25% à près de 22 dollars. Alors que dans le même temps, celle d'Adobe abandonnait un peu moins de 5% de sa valeur. Quoi qu'il en soit, la prime par action proposée aux actionnaires d'Omniture demeure confortable : +42% par rapport à la moyenne des cours des 30 derniers jours. Ce qui, par les temps qui courent, est déjà pas si mal.  

Autour du même sujet

Annonces Google