Bientôt la fin du mail en entreprise ?

De plus en plus de professionnels appartiennent à la catégorie des hyper-connectés. Une population qui devrait délaisser le courrier électronique pour des outils plus réactifs.

Les outils de messagerie instantanée sont en passe de remplacer l'e-mail dans le cadre des relations professionnelles. Ce sera le cas à la fin de l'année 2010, selon le cabinet IDC qui a publié une étude à ce propos.

La cause de ce changement de comportement serait la croissance des utilisateurs dits "hyper-connectés", c'est-à-dire des personnes qui utilisent plusieurs appareils de communication dans le cadre de leur activité professionnelle, et qui préfèrent à l'e-mail le texto et la messagerie instantanée. Ces outils sont, selon eux, plus réactifs. Une réactivité qui peut même parfois laisser penser à de l'addiction, commente l'étude.

IDC a réalisé son étude avec 2 400 professionnels répartis dans 17 pays de par le monde, et a tenté de catégoriser les différents types de professionnel en fonction de leur appétence pour l'utilisation des outils de communication en ligne.

L'enquête montre que 16% des professionnels appartiennent à la catégorie des "hyper-connectés". Mais 36% des professionnels se regroupent dans la catégorie des personnes de plus en plus connectées, qui feront rapidement partie de la catégorie des hyper-connectés, soit 52% des professionnels.

Enfin, 20% des utilisateurs sont des connectés passifs, sans véritable intérêt pour les nouvelles formes de communication, tandis que 28% de l'échantillon n'ont qu'un usage très limité des nouvelles techniques de communication.

L'hypothèse du cabinet IDC est que la migration des professionnels vers l'hyper-connectivité pourrait entraîner une multiplication des terminaux mobiles, des outils de communication logiciels, des nouvelles manières de travailler, dans lesquelles le mail classique se diluerait pour laisser la place à des outils plus "directs".

Mais au-delà de ces outils matériels et logiciels, ce sont les manières de travailler et la frontière entre les espaces professionnels et privés qui vont être brouillés par l'arrivée de ce l'on commence à appeler les communications unifiées, bien plus que ce que le téléphone portable a déjà pu provoquer dans ce domaine.

De fait, selon l'étude, cette frontière ne devrait plus exister, les textos étant par exemple utilisés par deux tiers des hyper-connectés à la fois pour un usage privé et professionnel.

Mais l'étude prédit également que le développement de l'hyper-connectivité des professionnels devrait être un véritable challenge en termes de sécurité pour les DSI, la multiplicité des canaux de diffusion de l'information (mail, IM, blogs, wikis) et des plates-formes de diffusion amenant à repenser le système d'information des entreprises. En 2008, 25% des personnes hyper-connectées utilisent des blogs et des wikis.

Autour du même sujet