Alain Garnier (Jamespot) La génération Y ne se retrouve pas dans les outils collaboratifs historiques

Les éditeurs historiques avancent leurs pions sur l'échiquier de la collaboration 2.0. D'autres, à l'image de Jamespot, jouent la carte de la simplicité et du SaaS pour se démarquer.

Pourquoi lancer Jamespot Pro ?

On assiste aujourd'hui à un basculement des usages du Web entre la sphère privée et la sphère professionnelle. La nouvelle génération de collaborateurs, la fameuse génération Y, qui arrive aujourd'hui dans les entreprises dispose de ses propres pratiques du Web qu'elle aimerait pouvoir retrouver dans son travail au quotidien. 

Mais souvent, les outils et les plates-formes d'échanges historiques répondent rarement à ses attentes. C'est précisément dans cette optique que Jamespot Pro a été lancée, pour répondre aux besoins de veille, de collaboration et de KM des collaborateurs, le tout au travers d'une grande facilité de prise en main.

Notre approche correspond à un besoin bien réel des entreprises. Celles qui n'ont pas le temps de former leurs collaborateurs à de la collaboration 2.0 mais qui en même temps estiment qu'elle est de plus en plus incontournable. La grande force de Jamespot Pro, c'est la possibilité pour les utilisateurs de configurer très facilement les espaces de contribution entre membres, appelés spot, en les ouvrant ou en les restreignant à toute personne interne ou externe à l'organisation.

Comment se distingue-t-elle par rapport aux autres offres collaboratives 2.0 ?

"Dans les systèmes collaboratifs traditionnels, on ne sait plus bien souvent qui a publié quoi"

Jamespot Pro est une solution en mode SaaS qui permet de créer facilement un intranet dynamique qui ne soit pas restreint à un seul groupe d'utilisateurs. Le tout,  en une poignée d'heures. Il suffit pour cela de s'enregistrer directement en ligne et de déclarer les utilisateurs avec lesquels on sera amené à partager ses informations. 

Nous avons choisi la disponibilité en mode SaaS pour éviter des temps de maintenance trop lourds et être certain de faire bénéficier l'utilisateur de la meilleure technologie et des meilleurs services possibles. Le tout, avec des possibilités d'accès en toute circonstance sur des terminaux mobiles comme l'iPhone.

L'objectif a été de proposer un outil très simple d'accès et entièrement intégré pour rechercher, partager, publier et stocker de l'information. Nous n'avons pas non plus pris le partie de proposer une forêt de fonctionnalités comme peuvent le proposer des solutions beaucoup plus lourdes comme celles d'IBM, EMC et Open Text.

Les principales fonctionnalités de Jamespot Pro permettent à l'utilisateur de rechercher, de stocker et de publier de l'information d'un simple clic. En cela, nous sommes très complémentaires par exemple des Google Apps en proposant un système de gestion des relations entre individus totalement intégré. Mais à l'inverse d'un outil comme BlueKiwi, nous n'avons pas pour vocation de devenir un couteau suisse de la collaboration.

Quels sont ses autres atouts ?

"Il est possible d'augmenter la sécurité de Jamespot Pro en ajoutant des clés VeriSign"

Les utilisateurs ont la possibilité de laisser des commentaires et d'obtenir des précisions sur l'historique des publications d'un auteur, par thème ou mot-clé. Bien souvent dans les systèmes de gestion de l'information, on ne sait plus qui a publié quoi et quelles publications ont déjà été publiées par une même personne. Jamespot Pro apporte de la visibilité supplémentaire sur l'origine d'une information qui apporte plus de pertinence à l'utilisateur dans sa collecte de données.

La solution permet aussi de gérer jusqu'à 100 000 utilisateurs sachant que pour garantir son efficacité, un nombre d'utilisateurs minimum de 15 et 20 personnes est conseillé.

Par défaut, Jamespot Pro propose une sécurisation de type HTTPS mais il est possible d'aller plus loin en augmentant par exemple le nombre de clés sécurisées grâce au module optionnel VeriSign. L'autre dimension technique concerne l'intégration de la solution avec les autres composantes du SI. En quelques paramétrages, il est par exemple possible de reproduire la charte graphique en vigueur dans un intranet.

De même, son implémentation n'est pas bloquée par les problématiques de gestion des droits et d'administration des accès car ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui créent leurs propres règles en invitant telles ou tel membre dans un spot. Le nombre de spots créés est d'ailleurs illimité. Il est également possible d'intégrer Jamespot Pro sous la forme de widgets dans un portail intranet à la norme WMA et très bientôt JSR-286. La tarification de Jamespot Pro est limitée à 9 euros par mois et par utilisateur, avec un coût de démarrage de 490 euros.

Collaboratif