Frédéric Danesi (DINCCS) "Le PLM dans les PME est encore au stade embryonnaire"

Le centre technique dédié à l'ingénierie numérique accompagne les entreprises dans leur démarche PLM. Les solutions proposées demeurent complémentaires de celles des acteurs traditionnels du marché.

Quels sont les principaux objectifs de votre association?

Micado est une association dans le domaine du PLM qui existe depuis 35 ans. Elle a été organisatrice du salon Micad, l'un des plus grands salons dans ce domaine qui a perduré pendant plusieurs dizaines d'années et qui a connu un coup d'arrêt avec le contexte de crise.

L'un des rôles de l'association Micado est de mettre en relation un certain nombre d'offreurs avec leurs donneurs d'ordre et clients. Elle leur donne un espace d'échange et de discussion sur des problématiques communes.

Aujourd'hui, l'association regroupe une quarantaine de membres. A l'origine, les missions d'accompagnement et de conseil de Micado étaient essentiellement orientées autour des problématiques d'infographie, de conception graphique et de dessin assisté par ordinateur. Aujourd'hui, elles se sont orientées vers la simulation et l'usine numérique en devenant un véritable portail d'expertise au service de la gestion des données produits.

L'une des autres facettes de nos missions est d'accompagner les entreprises dans le financement de leurs projets, auprès du Conseil Régional notamment. C'est une étape importante car pour un projet de quelques milliers d'euros, le financement public peut être total ou s'élever à 80%. Pour ceux de 8 000 euros et plus, la prise en charge peut être comprise entre 40 et 75%.

Comment évaluez-vous les besoins PLM des PME ?

 

Micado est un espace d'échange et de discussion et s'appuie sur son centre technique DINCCS dédié à l'ingénierie numérique/conception collaborative/simulation, en liaison avec les PME. Nous sommes présents en Champagne-Ardenne et en tant qu'acteur local du PLM, nous avons la volonté de positionner le centre technique au cœur d'une région marquée par l'activité industrielle.

 

Ce que l'on constate c'est que la démarche PLM des PME est encore bien souvent au stade embryonnaire et peu ont encore atteints le stade de l'interfaçage avec leur outil de CRM ou l'intégration à la CAO et à la simulation numérique, pour peu qu'ils en soient dotés.  

Nous mettons en avant une nouvelle génération de salon PLM entièrement en ligne virtual-plm.com

Aujourd'hui, les enjeux pour elles se situent davantage au niveau du PLM collaboratif et des réunions de travail synchrones pour par exemple améliorer la qualité des pièces. Mais il y a encore du chemin à parcourir. Sur les 120 entreprises auditées pour mettre en place ce type de solutions, une quarantaine sont matures sachant que seulement une dizaine en sont au stade de pilote.

Micado et le centre technique DINCCS n'ont pas pour vocation de leur proposer des solutions PLM qui vont rentrer en concurrence avec celles proposées par les offreurs, qui font également partie de nos membres. Mais au contraire de fournir aux PME des solutions intermédiaires qui leur permettent de mettre un premier pied dans le PLM ou la collaboration à distance.

La fin du salon MICAD a-t-il porté un coup dur à l'association ?

Aujourd'hui, nous voulons mettre en avant une nouvelle génération de salon, entièrement en ligne, et intégralement dédié aux problématiques du PLM, nommé virtual-plm.com. Ce dernier a la volonté de regrouper a minima l'ensemble des offreurs présents dans les précédentes éditions du salon MICAD et par extension tous les acteurs impliqués dans les champ métier du PLM.

C'est un salon virtuel permanent qui permet d'accéder comme dans un véritable salon aux stands des offreurs pour accéder aux plaquettes commerciales, mais également d'assister aux conférences et présentations en ligne, sous forme de vidéos ou de présentations au format PowerPoint.

On espère bien sûr à terme insuffler encore plus d'interactivité et développer les innovations sur le salon en ligne. Mis en ligne début septembre, il a déjà séduit 2 000 visiteurs. On est encore loin des 30 000 visiteurs recensés dans les meilleures années du salon MICAD mais on a bon espoir de s'approcher et de dépasser ce nombre à plus ou moins long terme.

 

Frédéric Danesi est responsable développement IT et collaboratif au centre technique DINCCS.

Cet article a été modifié le 08 décembre 2009 à 8h35.  

PLM / Applications métiers