Vincent James (Vignette) : "Nous nous démarquons de nos concurrents avec des solutions très sectorielles"

Présent à Documation 2008, l'éditeur se place sur le marché des grands comptes. Surprise : à ce niveau, la gestion de contenu intéresserait surtout la grande distribution et la banque.

Quelle est votre activité ?

Vignette est une entreprise américaine fondée et basée à Austin au Texas, depuis maintenant 13 ans. Nous sommes implantés depuis 1996 en France. Vignette est spécialiste de PCC (Portail, Content management et Collaboration).

Nous travaillons sur les besoins Web des grandes organisations et des grandes entreprises. Les logiciels de Vignette ont été entièrement réécris en 2003, et sont désormais full J2EE.

Qui sont vos clients ? Quels sont les secteurs que vous privilégiez ?

Nous recherchons une clientèle de niche, c'est-à-dire les entreprises qui génèrent un volume de 10 millions de pages dynamiques par jour, avec des segmentations par utilisateur, et à destination du multicanal, ordinateur, téléphone...

Nous avons des clients comme la Société Générale. Nous gérons tous les sites en ligne de leur banque de détail. Nous avons également comme client le Crédit Agricole, qui nous confie la génération des pages de leur Intranet.

C'est dans le secteur bancaire et dans la grande distribution, comme Carrefour, que l'on trouve les clients les plus demandeurs d'affichage de données dynamiques et d'un gros volume de pages. Mais notre plus gros client en nombre de page est la NASA et notre premier client est l'IRS, le fisc américain.

En fait, nous nous démarquons de nos concurrents en proposant des solutions très sectorielles.

Jugez-vous que des acteurs du marché du CMS comme Ez Publish ou Typo3 sont vos concurrents ?

Non, Ez Publish, tout comme Tridion, se situent sur des offres destinées au mid-market. En fait, les métiers de l'édition ne sont plus nos clients. Nos concurrents sont aujourd'hui des acteurs de type BEA, IBM, voire Oracle dans la domaine de la gestion de contenu.


CMS / Intranet