Intel Haswell : le successeur de l'Ivy Bridge pour 2013

La consommation énergétique de la nouvelle puce Haswell du fondeur devrait être inférieure à 10 watts, et permettre de doubler l'autonomie des batteries des tablettes et ultrabooks.

L'un des plus grands reproches que l'on peut faire aux ultraportables, tablettes et autres ordinateurs convertibles réside bien souvent dans l'autonomie de la batterie. Conscient de ce problème et au fait de la montée en puissance de ce type de terminaux et de l'arrivée de Windows 8 sur le terrain du tactile nomade, Intel a mis au point une nouvelle génération de puce.

Le fondeur compte en effet lancer en 2013 la quatrième génération de sa famille de processeurs Intel Core (succédant à l'Ivy Bridge), beaucoup moins énergivore, à destination de nombreux terminaux mobiles. Baptisée Haswell, cette puce ne devrait pas consommer plus de 10 watts, contre 17 watts actuellement pour les modèles de processeur équipés d'Ivy Bridge, et autour des 15 watts pour l'entrée de gamme des processeurs Intel Core.

Outre une consommation réduite à la baisse qui devrait contribuer, selon Intel, à doubler la durée de vie des batteries des portables et tablettes, les puces Haswell gravées en 22 nm intégreront également le jeu d'instruction HD Graphics. Il permettra "un cryptage et des performances plus rapides, de nouvelles caractéristiques de sécurité liées au matériel, et la gestion de sous-états de processeur à faible consommation pour augmenter l'autonomie de la batterie", fait savoir Intel.

Dans le même temps, Intel a annoncé être sur le point de lancer sa prochaine génération de processeur Itanium. Prévue avant la fin de l'année, cette génération de puces pour serveurs Unix et Linux - nom de code Poulson -, succédera aux processeurs Itanium Tukwila, disponibles depuis 2009.

Intel / Serveurs