SMS du Nouvel An : les opérateurs prêts à encaisser le pic d'activité ?

Le record du nombre de SMS envoyés pour s'échanger les vœux devrait une nouvelle fois être battu cette année. Un défi technique considérable pour les opérateurs, qui ont mis en place des stratégies spéciales.

Le nombre de SMS envoyés cette nuit va exploser. L'année dernière, 1,13 milliard de textos ont été envoyés lors du réveillon de la Saint-Sylvestre pour s'échanger les vœux, battant le record de l'année précédente de plus de 20%. Avec les SMS illimités désormais proposés dans de nombreux forfaits, il y a de fortes chances que le record soit à nouveau battu cette année.

Orange a annoncé s'attendre à une hausse de 20% cette année encore entre minuit et une heure du matin, avec un pic de plus de 40 000 SMS par seconde. "Cela représente un pic de trafic maximal pendant l'année, ce qui entraîne toute une préparation sur le domaine technique, avec un travail en amont de l'ingénierie, et le moment venu, un travail spécifique pour que le réseau puisse absorber toutes ces demandes avec succès", a expliqué Anne Champeaux, directrice adjointe de l'exploitation des services chez Orange. SFR s'attend de son côté à devoir gérer quelque 300 millions de SMS envoyés pour le Nouvel An. Cette année, en tout, plus de 1,4 million de SMS pourraient être envoyés enter le 31 décembre et le 1er janvier.

Chez Bouygues Telecom, des employés se préparent à ce moment depuis six mois. 30 personnes supplémentaires devront aussi aider à encaisser une multiplication par 8 du trafic durant la nuit. Interrogé par nos confères de France 2, l'opérateur a même révélé qu'une ligne directe allait être utilisée tous les quarts d'heure entre tous les opérateurs pour assurer la fluidité optimale du trafic. Autre technique utilisée pour gérer la montée en charge exceptionnelle : réduire le temps d'acheminent des SMS, qui devrait passer de quelques secondes en temps normal à une dizaine de minutes lors du réveillon.

Le but étant, bien entendu, pour les opérateurs d'éviter de faire face à un nouveau bug, comme celui qui était arrivé il y a deux ans et qui avait considérablement tendu leur relation. A noter enfin que cette année sera également le baptême du feu pour Free, qui va devoir pour la première fois gérer ce pic de charge extraordinaire. L'opérateur est évidemment attendu au tournant, par ses 4,4 millions d'abonnés mais aussi par ses concurrents.

SMS / Opérateur mobile