Exclusif : le Français Systran acheté par le Coréen CSLI

Systran acquis par CSLI 0614 D'ici le 4 juillet, le spécialiste de la traduction CSLI aura bouclé la reprise complète de Systran. Une opération de 56 millions d'euros qui pourrait cacher de gros enjeux pour Samsung.

En avril dernier, le Français Systran annonçait avoir cédé 38% de son capital au Coréen CSLI, pour un montant de 15,7 millions d'euros. Il s'agissait de parts détenues par quelques-uns de ses dirigeants (lire le communiqué). Comme lui, CSLI se spécialise dans les logiciels de traduction. Le 28 mai dernier, CSLI annonçait lancer une OPA sur Systran pour reprendre la part du capital restante. L'opération sera finalisée d'ici le 4 juillet. Elle devrait représenter environ 40 millions d'euros. Pour la finaliser, CSLI lève des fonds auprès de STIC Investments et Softbank.

Devenir leader des moteurs de traduction sur mobile

Le positionnement des deux sociétés est très complémentaire. L'offre de CSLI couvre une traduction vocale bi-directionnelle dans des langues principalement asiatiques (anglais, coréen, japonais, chinois...). Concentré de son côté sur la traduction écrite, Systran va lui permettre d'étendre largement sa couverture puisque le Français intègre 89 langues à son catalogue. Au total, le portefeuille du nouvel ensemble s'étendra à plus de 100 langues, dépassant largement les capacités des moteurs de traduction des concurrents Google (60 langues) et Microsoft (20 langues) sur le terrain du mobile. Car avec cet achat, l'objectif de CSLI est bel est bien de devenir leader dans la traduction vocale sur mobile.

Sur le plan géographique, CSLI est avant tout présent sur l'Asie. Systran lui apporte donc une présence mondiale, en Europe et surtout aux Etats-Unis où CSLI n'était pas présent. Pour bien marquer cette volonté d'extension, le nouvel ensemble sera d'ailleurs baptisé Systran International.

Surprise : la techno Systran est intégrée au S Translator du Galaxy

Mais l'opération pourrait cacher des enjeux bien plus stratégiques. Dans l'une des notes publiées par CSLI dans le cadre de l'OPA, on apprend que le moteur de traduction de Systran a été intégré par CSLI aux côtés de son propre moteur pour bâtir l'app de traduction phare de Samsung : S Translator. L'application est embarquée dans les smartphones Galaxy (S3, S4, et S5). La combinaison des deux technologies doit permettre à Samsung de prendre une longueur d'avance sur Apple et Microsoft en termes d'innovations. Le document indique même le montant de la redevance annuelle versée à Systran dans le cadre de cet accord : 700 000 euros (qui n'incluent pas les frais de maintenance).

SCLI entend donc se donner les moyens d'accompagner son client plus avant dans son projet S Translator. Derrière ce rapprochement se profile la guerre de Samsung sur le terrain de la traduction vocale... Avec en ligne de mire la volonté de contrer les assistants vocaux Siri d'iOS et Cortana de Windows Phone 8.1. Le document publié par CSLI évoque d'ailleurs des synergies entre les deux groupes dans la R&D, et le Computer Assisted Translation.

Smartphone / Samsung