Le rachat pour 60 milliards de dollars d'EMC par Dell est finalisé

Un peu plus de 10 mois après l'annonce de l'accord de rachat d'EMC par Dell, l'opération a été bouclée comme prévu ce 7 septembre.

Un peu plus de 10 mois après l'annonce de l'opération, l'acquisition d'EMC par Dell est finalisée. Il aura fallu ce temps pour permettre à Dell d'aboutir au montage financier nécessaire pour réaliser un rachat estimé à 60 milliards de dollars. Un montant record dans l'histoire de l'informatique. Principal défi pour Dell : obtenir les 10 milliards de dollars lui permettant d'atteindre un niveau d'endettement acceptable pour les banques.

Un montage financier complexe

Pour atteindre un niveau de trésorerie acceptable, Dell a notamment dû vendre des actifs. Fin mars, il annonçait la reprise de ses activités de services par le groupe NTT (une cession signée pour 3 milliards de dollars). En avril,  sa filiale de sécurité entrait en bourse générant une levée de 112 millions de dollars. En mai, le groupe de Michael Dell émettait un emprunt obligataire de pas moins de 20 milliards de dollars et, en juin, le constructeur texan annonçait la vente de sa division logicielle

Ce n'est pas tout. Pour boucler l'opération, il a fallu également obtenir l'accord des actionnaires d'EMC. C'est chose faite depuis juillet. Mais aussi celui des autorités de régulation (des Etats-Unis, de l'Europe et de la Chine notamment). 

Un groupe de 140 000 salariés

Baptisé Dell Technologies, le nouvel ensemble est né après la finalisation de la transaction ce 7 septembre. Comptant 140 000 salariés, il sera coté au New York Stock Exchange sous l'appellation DVMT. Les principales marques issues des deux groupes lui seront rattachées : Dell, EMC Information Infrastructure, VMware, Pivotal, RSA, SecureWorks et Virtustream.

Un portefeuille de solutions qui doit permettre à Dell Technologies de se positionner sur les principaux segments de l'infrastructure IT : cloud hybride, datacenter software-defined, infrastructure convergée, platform-as-a-service, analytique, mobilité et cybersécurité.

"Nous avons les produits, les services, les talents et l'envergure internationale pour devenir un catalyseur de changement et accompagner nos clients dans la transformation numérique de leur entreprise", indique Michael Dell, ex-PDG de Dell, désormais à la tête de Dell Technologies.

La plus importante société IT privée au monde

Dell Technologies se revendique comme la plus importante société de technologies privée au monde. "Une spécificité qui nous donne la flexibilité d'innover comme une start-up et d'investir durablement dans la R&D, tout en offrant la garantie de confiance et la capacité de servir nos clients à grande échelle", argue la société. "Nous allons également pouvoir bénéficier de la force de commercialisation de Dell auprès des petites entreprises et du mid-market et du positionnement fort d'EMC auprès des grands groupes." La nouveau groupe revendique pas moins de 98% des entreprises du Fortune 500 parmi ses clients.

EMC / Acquisition