Econocom boucle un emprunt de 150 million d'euros

Le nouvel apport de fonds doit permettre à l'entreprise belge de services du numérique de poursuivre sa stratégie de croissance externe, qui cible notamment la France.

Econocom entend se donner les moyens de poursuivre sa stratégie de croissance externe. L'entreprise belge de services du numérique (ESN) annonce avoir bouclé un emprunt (de type Schuldschein) à hauteur de 150 millions d'euros. Il a été signé à un taux moyen de 1,54 % pour des tranches à échéance 5 et 7 ans. L'opération a été orchestrée par BNP Paribas, ING et Société Générale Corporate & Investment Banking. "Nous avons fait le choix d'un emprunt de type Schuldschein en raison de son caractère non dilutif et de la dynamique de ce marché", indique Valérie Clar, directrice du financement du groupe. 

Le nouvel apport doit donner à Econocom les moyens de poursuivre et intensifier sa stratégie de croissance externe. Au travers de ses acquisitions, le groupe entend renforcer ses compétences dans "le développement d'applications mobiles et internet, la e-santé, le multimédia et le conseil en transformation digitale". Autre objectif d'Econocom via ces rachats : poursuivre son extension en Europe de l'Ouest. Aux côtés de la Belgique, l'ESN centre pour l'heure son développement sur la France, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et les Pays-Bas. 

Econocom s'est notamment illustré en 2013 en rachetant le Français Osiatis (qui représentait environ 3 600 collaborateurs), mais aussi en 2015 en prenant une participation majoritaire dans Alter Way, l'un des leaders français de l'open source. Présent dans 19 pays, le groupe compte aujourd'hui 9000 collaborateurs. A l'issue de l'année 2015, il a réalisé un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros, contre 2,1 milliards l'année précédente. 

ECONOCOM