Air France transporte ses 4 000 pilotes sur le réseau social Yammer

Air France (réseau social d'entreprise Yammer) D'ici l'été, Air France aura achevé le déploiement de son réseau social d'entreprise auprès de ses pilotes et de son personnel au sol. Le coût d'abonnement avoisine aujourd'hui 3 000 euros.

En 2013, Air France s'est lancé un défi : celui de mettre en œuvre un vaste programme de réforme de la sécurité des vols. Un programme porté par la Direction des Opérations Aériennes et articulé autour de deux projets phares. Un projet de transformation digitale d'abord, au travers la mise à disposition d'iPad auprès de la population des pilotes - avec pour objectif de remplacer la documentation papier utilisée dans les cockpits. Un chantier visant, ensuite, à établir un management de proximité avec les pilotes pour créer du lien et répondre plus efficacement à leurs besoins en termes de partage de documents, de discussions, de formations, etc.

"Les pilotes avaient il y a peu un seul manager, à savoir le DGA d'Air France. Il a donc été décidé de mettre en place des managers pilotes ayant la responsabilité de créer du lien, faire passer les bons messages et répondre aux questions", explique Cécile Baudin-Hardin, Communication et Opérations Aériennes chez Air France.

Yammer proposé en juin 2013, et un Go de la direction dans la foulée


Une fois l'organisation humaine en place, Air France s'est alors mis en quête d'un outil pour donner vie à son projet de management de proximité. Proposé par la DSI au printemps 2013, SharePoint 2010 a tout de suite été repoussé par la Direction des Opérations Aériennes. La raison : un manque total de couverture des besoins. En revanche, cela n'a pas été le cas de Yammer, proposé dans la foulée par Microsoft, qui a tout de suite recueilli l'adhésion des équipes en charge de ce projet. Mais pas uniquement.

5
La documentation papier dans les cockpits des avions d'Air France : bientôt de l'histoire ancienne. © Air France

"Yammer a été présenté en comité de direction début juin 2013 et nous avons eu le Go dans la foulée", raconte Cécile Baudin-Hardin. Pour amorcer la pompe, Air France lance en septembre un groupe de discussion Manager portant sur la stratégie économique d'Air France. Sans succès. Mais très vite, les managers s'approprient eux-mêmes Yammer en créant des groupes métiers pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. C'est précisément là que le projet prend son envol.

Une seconde phase s'enclenche alors : proposer Yammer aux instructeurs pilotes début décembre. "Cette population reconnue par ses pairs, a tout de suite été séduite par les possibilités offertes par Yammer pour l'aider à préparer les programmes de formation, les cours en e-learning et les sujets à aborder sur les thèmes d'instruction", poursuit Cécile Baudin-Hardin.

"Pour l'instant le RSE, est utilisé pour le collaboratif, pas encore pour le partage de bonnes pratiques" (Cécile Baudin-Hardin - Air France)

Aujourd'hui, pour un coût d'environ 3 000 euros, plus de 400 pilotes utilisent le RSE pour répondre à leurs problématiques de formation, s'échanger des documents ou travailler en ligne via les Office Web Apps intégrées à Yammer. Mais Air France a pour objectif d'aller beaucoup plus loin. "Pour l'instant, le réseau social est utilisé pour des usages collaboratifs mais pas encore pour partager des bonnes pratiques. C'est une étape que l'on espère atteindre d'ici quelques mois", indique Cécile Baudin-Hardin.

A l'heure actuelle, 70% des groupes créés sur Yammer sont privés, c'est-à-dire qu'ils sont référencés dans l'annuaire des groupes Yammer mais pas accessibles à tous. Des groupes ouverts ont été créés, par exemple Pilot Pad, un groupe dans lequel les pilotes partagent leurs avis sur l'usage des tablettes tactiles dans leur travail.

Air France compte poursuivre sur sa lancée et ouvrir Yammer à l'ensemble de la population de pilotes, soit plus de 4 000 collaborateurs, ainsi qu'au personnel au sol (1 000 collaborateurs) d'ici l'été 2014. Sachant que la Direction Clients se montre également intéressée. La compagnie aérienne espère quoi qu'il en soit inciter les pilotes à recourir plus fréquemment aux RSE pour leurs échanges au quotidien. "Nous espérons convaincre les pilotes que cet outil n'est pas une tâche de plus dans leur travail, mais un moyen de réunir dans un seul et même endroit leurs documents et discussions et de se servir du mail seulement pour échanger des informations confidentielles", note Cécile Baudin-Hardin.

Prochaine étape avant l'été : inclure des liens vers les groupes Yammer dans les documents PDF envoyés aux pilotes en leur permettant d'y accéder via l'identifiant/mot de passe de leur compte Air France, et non pas via un système d'authentification forte (token). Une possibilité offerte avec la fonction SSO intégrée à Yammer. 

Microsoft / Réseau social d'entreprise