Google Apps vs Office 365 : le match Un mode déconnecté plus contraignant pour Google

L'accès à la bureautique et à la messagerie en situation de mobilité (vias smartphones, tablettes...) est possible aussi bien avec les Google Apps qu'avec Office 365. Les types de terminaux pris en charge sont variés : iPhone, Android Phone, BlackBerry et Windows Phone côté smartphones, et iPad, Android et PlayBook (RIM) pour ce qui est des tablettes tactiles. Microsoft prend en charge tous les terminaux supportant son outil de synchronisation ActiveSync, mais c'est également le cas des Google Apps.

Google et Microsoft proposent tous deux une application native de leurs solutions pour iPhone et smartphones Google Android. Google n'en propose pas pour BlackBerry, mais dispose d'un connecteur pour le serveur BES (BlackBerry Enterprise Server) permettant de synchroniser les données BlackBerry (messages, calendrier et contacts) avec les Google Apps. Concrètement, un accès en mobilité via une application dédiée ou native se révèle à l'usage plus confortable car tirant partie des spécificités techniques et matérielles du terminal plutôt qu'un accès via le navigateur, certes universel, mais pouvant présenter des désagréments en termes de navigation.

L'accès en mobilité aux Google Apps et à Office 365 (via les Office Web Apps proposées aussi bien dans la version PME que Grands Comptes) peut se faire des deux côtés en lecture et écriture. En revanche, l'accès en mode déconnecté chez Google n'est possible qu'en utilisant le navigateur Web Chrome. Ce qui peut poser problème quand on utilise un BlackBerry qui ne permet pas de l'installer.


SaaS / Mobilité