Décès d'Aaron Swartz, le co-inventeur du RSS

Agé de 26 ans, Aaron Swartz s'est suicidé vendredi à New York. Militant pour l'accès libre à l'Internet et farouche opposant aux lois SOPA et PIPA, il risquait 10 ans de prison pour la mise en ligne de 4 millions d'articles.

Le monde du web est en deuil. Aaron Swartz, célèbre pour avoir participé dès l'âge de 14 ans à la co-création du standard de publication et de diffusion d'informations RSS, a été retrouvé pendu dans son appartement de Brooklyn, à New York. Né en1986, il était également célèbre pour son implication au service de l'accès libre à l'Internet et des moyens à mettre en place pour y parvenir.

Aaron Swartz s'est ainsi illustré en participant à la création de l'organisation Creative Commons ou encore en fondant le groupe DemandProgress pour se battre contre les lois SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (Protect IP Act) aux Etats-Unis. Des lois contre lesquelles de grands sites web (Wikipedia, Tumblr, Twitpic...) ont d'ailleurs protesté l'année dernière en se mettant hors ligne. Aaron Swartz s'est également distingué en co-fondant le site de partage de liens (bookmarking) social Reddit, revendu en 2006 à Conde Nast Publications.

En dépression depuis de nombreuses années

Poussant jusqu'au bout son raisonnement de libre circulation de l'information, Aaron Swartz est cependant entré dans l'illégalité en téléchargeant et mettant en ligne, en 2011, plus de 4 millions d'articles scientifiques et littéraires payants issus du service d'archivage en ligne JSTOR. Mis en examen l'année dernière, et alors que son procès devait débuter dans quelques semaines, il encourait une peine de 10 ans de prison.

Les raisons qui ont poussées Aaron Swartz à commettre ce suicide ne sont pas clairement établies. Selon le journaliste Cory Doctorow, Aaron Swartz souffrait de dépression depuis plusieurs années. Pour Dave Winer, autre personnalité du web reconnue pour avoir co-développé le standard RSS, le poids des responsabilités sur les épaules d'Aaron Swartz qui s'est accumulé ces dernières années a sans doute pu jouer un rôle dans ce tragique dénouement.

Aaron Swartz et Dave Winer, pères fondateurs du RSS

Apparu en 1997, RSS a en partie été développé par l'éditeur Netscape jusqu'à sa version 0.91. RSS signifie alors Rich Site Summary. Ensuite, le standard évolue selon deux directions : Userland Software et Dave Winer ont développé RSS 0.92, 0.93, 0.94, puis 2.0, alors que le groupe de travail RSS-DEV auquel a participé Aaron Swartz a élaboré RSS 1.0 en s'appuyant sur la norme de description RDF (Resource Description Framework), proposant de normaliser la syntaxe d'un document et des metadonnées servant à le décrire.

Si RSS 1.0 est l'acronyme de RDF Site Summary, RSS 2.0 est celui de Really Simple Syndication. Ce dernier format - très largement répandu - fait par ailleurs usage des balises <category> et <enclosure>, à même de supporter une plus grande variété de contenus numériques, tels que les podcasts ou vidéocasts. 

Autour du même sujet