La Kinect utilisée pour garder la frontière entre les deux Corées

Le capteur de Microsoft a été customisé pour émettre des alertes lorsqu'une présence humaine en mouvement est détectée dans la zone frontalière entre la Corée du Sud et du Nord.

Le capteur de mouvements Kinect de Microsoft n'est pas limité aux jeux vidéo. Le potentiel de son utilisation dans un cadre professionnel a été plusieurs fois mis en avant par Redmond. Mais aujourd'hui, un étonnant cas d'utilisation est rapporté : comme garde-frontière. Et pas n'importe où : entre la Corée du nord et du sud, soit probablement l'une des zones les plus tendues de la planète. 

Les détails ne sont cependant pas nombreux, pour des raisons de sécurité. Installé sur la zone frontalière démilitarisée depuis aout dernier, le système a dû être customisé par un développeur expert dans Kinect, le Microsoft MVP sud-coréen Jae Kwan Ko. "Le système détecte ce qui traverse la zone frontalière. Il peut faire la différence entre les animaux et les humains, et peut émettre des alertes lorsqu'il s'agit d'humain", écrit Forbes, citant un spécialiste de l'industrie vidéo-ludique, Brian Ashcraft, qui a également relayé cette histoire. Apparemment, ce système basé sur Kinect aurait été préféré au précédent, qui avait plus de mal à faire la différence entre les animaux et les humains, et générait beaucoup de faux positifs, surtout la nuit.

Microsoft / WAN