Dassault Systèmes : chute du bénéfice et rachat dans la logistique

Sur le premier semestre, le premier éditeur français voit son bénéfice s'écrouler de plus de 20%. Il annonce aussi racheter Quintic, spécialiste néerlandais de la supply clain pour près de 250 millions d'euros.

Dassault Systèmes vient de publier ses résultats du deuxième trimestre. Sur ces trois mois, le premier éditeur français révèle une croissance de 6,7% de son chiffre d'affaires, qui atteint 556,8 millions d'euros (hausse qui s'élève à 9% à changes constant). Du moins si l'on respecte les normes internationales d'information financière IFRS , car l'éditeur français préfère afficher une croissance non-IFRS de 15% sur cette période. Sur le semestre, le chiffre d'affaire IFRS progresse de 5,1%, et s'élève à 1,059 milliard.

Mais sur les six premiers mois de son exercice, le résultat net IFRS s'écroule de 22% (120,4 millions d'euros). La chute est à peine moins marquée sur le dernier trimestre : -18%, à 66,5 millions d'euros. Les taux de change, mais aussi une hausse de ses coûts opérationnels sont évoqués.

Le ténor français a profité de la publication de ses résultats pour annoncer une acquisition d'un montant de quelque 250 millions d'euros : celle Néerlandais Quintiq, spécialiste des logiciels d'optimisation et de planification. Il compte 250 clients sur un millier de sites dans plus de 90 pays. L'acquisition de Quintiq doit permettre à Dassault Systèmes "d'étendre sa plate-forme 3DExperience à la planification des opérations métier", a précisé le communiqué.

La bourse semble avoir apprécié ces annonces, qui ont rapidement fait gagner plus de 6% à l'action de Dassault Systèmes.

Acquisition / Logistique