Résultats trimestriels : le Microsoft de Satya Nadella plaît à Wall Street

Le nouveau PDG de Microsoft a annoncé ses premiers résultats. Ils sont meilleurs qu'attendus, et peuvent conforter Satya Nadella dans sa stratégie.

Le nouveau PDG de Microsoft, Satya Nadella, est visiblement apprécié des financiers. La cotation de Microsoft a grimpé de 8% au Nasdaq depuis son arrivée à la tête du premier éditeur mondial, le 4 février dernier. C'est aussi l'annonce du départ de son prédécesseur, Steve Ballmer, en aout dernier, qui a globalement dopé le titre, qui a pris presque 20% depuis.

msft y!
La cotation de Microsoft depuis l'annonce du départ de Steve Ballmer fin aout 2013. Le point correspond à l'arrivée de Satya Nadella aux commandes du groupe, début février.  © Capture - Yahoo! finance

Et, pour la diffusion, hier, de ses premiers résultats financiers, le nouveau patron a encore plu à Wall Street, faisant gagner 3% au titre dans les transactions d'après bourse. Sans être extraordinaires, ces résultats sont meilleurs qu'attendus. Pour ce troisième trimestre, rarement l'un des meilleurs du groupe, Microsoft affiche donc un chiffre d'affaires en léger repli de 0,4% (à 20,40 milliards de dollars) et un bénéfice net également en baisse de 6,5% (à 5,66 milliards), mais l'année dernière, ce dernier avait pu profiter de revenus différés. Autre élément important aux yeux des financiers outre-Atlantique, le bénéfice par action hors éléments exceptionnels s'élève à 68 cents, ce qui est mieux que les 63 cents attendus par les analystes.

Cloud, mobilité et B2B tirent vers le haut les résultats

Dans le détail, certaines orientations stratégiques fortes de Microsoft, le cloud et la mobilité, impulsées avec une nouvelle vigueur par Nadella commencent à payer. Les revenus générés par Office 365 ont ainsi doublé en un an. Ceux des tablettes Surface ont progressé de 50% et pèsent désormais un demi-milliard. Le cloud d'Azure voit son chiffre d'affaires  progresser de 150% en un an.  

Globalement, c'est le B2B qui tire vers le haut le chiffre d'affaires de Microsoft, avec une progression de 7%. Ce segment enregistre d'ailleurs de belles croissances à deux chiffres pour de nombreux produits (Serveur, Lync/SharePoint/Exchange, SQL).

Les ventes de Windows Pro, sans doute aidées par la fin de vie de Windows XP, progressent de 19%. Les programmes de licences en volume profitent également de ce contexte et progressent de 11%. Microsoft affirme aujourd'hui que "90% des desktop en entreprise sont désormais sous Windows 7 ou Windows 8", sans doute dans une moindre mesure concernant ce dernier. Mais les derniers efforts et développements de Microsoft tendent à montrer que les prochaines versions de Windows prendront mieux en compte les attentes des entreprises en matière de système d'exploitation Desktop. C'est en tout l'un des grands défis qui attendent Satya Nadella.

Microsoft / Windows 8