Windows 10 intègre la reconnaissance faciale

Pour disposer de la nouvelle fonctionnalité, le terminal devra être équipé d'une caméra infrarouge. Le dispositif pourra reconnaître les tentatives de vol d'identité par le biais de photo.

En vue d'améliorer la sécurité du futur Windows 10. Microsoft a dévoilé un nouveau dispositif d'authentification biométrique. Baptisé Windows Hello, il pourra être activé au lancement de l'OS. Il couvre la reconnaissance d'iris, d'empreintes digitales, ou faciale. L'éditeur précise bien qu'il cible aussi l'univers de l'entreprise, et les problématiques de sécurisation de données sensibles.

Pour la reconnaissance d'iris ou faciale, Windows Hello nécessitera un terminal doté d'une caméra capable de capter les ondes infrarouges. La caméra RealSense 3D (F200) d'Intel est évoquée par Microsoft. Côté empreintes digitales, la présence d'un lecteur adapté sera aussi nécessaire. "Windows Hello est dessiné pour reconnaître les tentatives d'usurpation d'identité par le biais d'une photo", précise Microsoft.

Passport : l'identification unique arrive dans Windows 10

Aux côtés de Windows Hello, Microsoft a levé le voile sur Passport. Ce système a pour but d'éviter à un utilisateur de Windows 10 de se réauthentifier sur un site ou une application après s'être authentifié dans l'OS. Une fois identifié par mot de passe ou reconnaissance biométrique (via Windows Hello), Passport permettra à l'utilisateur de se connecter à des applications et sites web tiers, sans pour autant avoir à leur transmettre de mot de passe ou se réidentifier.

Pour mettre en œuvre ce service, Microsoft va s'adosser au standard FIDO, qui permettra l'échange d'informations biométriques et d'identification avec les sites mais aussi les systèmes d'information - car là encore l'objectif est aussi de fournir le moyen de sécuriser l'accès aux applications d'entreprise.

Chine / Windows 10