Accéder à Windows depuis une tablette Android ou iOS

Windows et Office sur iPad et tablette Android Le streaming d'applications hébergées par un tiers permet désormais d'accéder à Office depuis une tablette qui n'offre normalement pas cette possibilité. Cette alternative naissante vient concurrencer les ténors de la virtualisation.

Accéder à un environnement Windows depuis un iPad ou une tablette Android pour, par exemple, utiliser la suite Office, est possible. Deux méthodes existent, selon si les applications sont gérées par le propriétaire de la tablette ou par un tiers.

Le streaming d'applications hébergées par un tiers est un marché où deux acteurs se sont récemment fait connaître : OnLive et CloudOn.

 

Le "DaaS", pour "Desktop as a Service"

D'abord connu pour fournir des jeux vidéo en ligne, OnLive propose depuis quelques semaines OnLive Desktop, une offre sérieuse de "DaaS", pour "Desktop as a Service" soit "PC à la demande". Cette solution propose d'accéder à plusieurs applications, et notamment la suite Office, depuis les tablettes iOS et Android. Ces dernières devront néanmoins évidemment disposer d'un débit de connexion Internet fiable et rapide pour garantir une bonne qualité du service.

L'accès se fait via une application gratuite à télécharger sur l'AppStore ou Google PlayStore. Un compte OnLive doit ensuite être créé. Plusieurs possibilités sont proposées : pour un accès à Office (Word, Excel, PowerPoint), Adobe (Reader et Flash) et 2 Go de stockage en ligne, il faut compter 5 dollars par mois. Une version gratuite, plus bridée, est aussi proposée.

Via ce service, l'utilisateur aura alors accès à une version limitée de Windows 7 (tous les téléchargements ne sont notamment pas possibles). A noter qu'OnLive base désormais son son offre sur Windows Server R2 pour respecter les termes et conditions de licence définis par Microsoft.

 

Les applications pour tablettes signées VMware ou Citrix permettent aussi d'accéder à Windows

CloudOn, pour accéder à Office depuis un iPad

Un autre acteur prometteur a déjà fait parler de lui et rencontre un certain succès en proposant une offre comparable : CloudOn, qui permet d'accéder à Office gratuitement (du moins pour l'instant) et d'utiliser Adobe Reader sur iPad. Les documents peuvent être ensuite enregistrés et récupérés via DropBox ou Box.net.

 

Pas encore présent sur les tablettes Android, CloudOn a d'abord voulu se concentrer sur les marchés américain, canadien et anglais. Le service n'est donc accessible que via un compte sur les AppStore de ces pays, mais les responsables du projet promettent de le rendre disponible sur d'autres AppStores très vite. Leur but est également de ne pas se limiter à Office, et proposer d'autres applications dédiées à la productivité. Un accès via Webdav est également évoqué. Lancé en janvier, l'application a déjà été téléchargée plus d'un million de fois en trois mois.

 

Virtualiser son poste de travail et avoir son bureau virtuel sur iPad ou tablettes Android

Plus classique, l'autre moyen d'accéder à Windows et ses logiciels est d'utiliser les applications pour tablettes signées par des éditeurs bien connus dans la virtualisation, comme VMware ou Citrix.

La différence avec les offres précédemment évoquées : les applications auxquelles la tablette aura accès ne sont plus gérées par un tiers, mais par l'utilisateur, qui devra les virtualiser. Et si les applications mobiles Citrix Receiver et VMware View sont gratuites, la virtualisation des logiciels auxquels elles donnent accès ne l'est pas.

A noter également que Citrix a été l'un des premiers à proposer des bureaux virtuels sur iOS (un an avant VMware). Son application permet même d'accéder aux solutions virtualisées depuis un smartphone (VMware se limite aux tablettes).

Ces deux acteurs ne sont pas les seuls sur ce marché. L'application WysePocketCloud, de Wyse, est disponible sur tablette et smartphone Android et iOS, pour une dizaine d'euros en version entreprise. Auparavant gratuite, l'application Parallels Mobile, développé par Parallels pour iPhone et iPad, coûte désormais 5 euros. Quant à VitualBox, un produit open source dédié à la virtualisation développé par Sun désormais sous contrôle d'Oracle, son application mobile, gratuite, n'est disponible que sur iPad.

Virtualisation / Windows