AVG confond une DLL Windows et un cheval de Troie

Une erreur sur les signatures virales de l'antivirus d'AVG (versions 7.5 et 8) a conduit plusieurs utilisateurs à supprimer un fichier critique de Windows : user32.dll. Celui-ci était en effet identifié par l'antivirus comme étant un cheval de Troie. L'éditeur a depuis publié une mise à jour de ses signatures pour remédier au problème. Le mois dernier déjà, un faux positif catégorisait le logiciel Zone Alarm comme un code malveillant.

Microsoft / Virus