L'Anssi prend les commandes de la cyberdéfense française

Un décret vient de confier à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information le rôle d'autorité nationale en matière de défense et de sécurité des systèmes informatiques.

Depuis le décret du 11 février dernier, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'informations (Anssi) s'est officiellement vu confier la délicate la mission d'assurer  la défense et la sécurité des systèmes d'information en France.

"Pour se prémunir des attaques informatiques et garantir la sécurité des Français, des entreprises et de la Nation dans le cyberespace", la stratégie de l'Anssi se fixe comme objectifs prioritaires de faire de la France "une puissance mondiale de cyberdéfense [...]" et de "garantir sa liberté de décision par la protection de l'information de souveraineté". Elle précise aussi vouloir "renforcer la cybersécurité des infrastructures vitales nationales" et "assurer la sécurité dans le cyberespace." L' Anssi a par ailleurs déjà publiée un livre blanc détaillant la stratégie de la France en matrière de "défénse et sécurité des système d'informations."


La démarche n'est pas sans rappeler celle initiée aux Etats-Unis, qui a vu la naissance en 2010 d'un "US CyberCommand" dirigé par le général Keith B. Alexandre .Quant à elle dirigée par Patrick Pailloux et rattachée au Secrétariat Général de la Défense Nationale, l'Anssi compte 170 personnes et prévoit un effectif de 250 personnes d'ici 2012.

Pirate / Cybercriminalité