LulzSec : la CIA victime du groupe de cybercriminels

Le groupe de pirates LulzSec a revendiqué une attaque par déni de service qui a affecté le site de l'agence de renseignement américaine.

LulzSec a une nouvelle fois sévi. Après avoir revendiqué des attaques contre des noms de domaine prestigieux (Sony, Nintendo, et même le FBI ou le Sénat américain), c'est au tour du site de la CIA (en terminaison .gov) de subir ses assauts. Le site de l'agence de renseignement américaine est resté quelques heures inaccessibles suite à cette attaque, victime d'un déni de service.

Le groupe de pirates, dont le slogan indique "qu'il se moque de votre sécurité depuis 2011", a également ouvert une permanence téléphonique et un espace de discussion sur IRC pour inviter les personnes à élire sa prochaine cible. Les LulzSec ont également pratiqué le déni de service par téléphone, saturant le standard de la société HBGary, société spécialisée dans la sécurité informatique connue pour avoir pris position contre WikiLeaks. Les LulzSec ont en effet indiqué avoir agi pour soutenir le projet de Julien Assange.

Cet élément rapproche une nouvelle fois le groupe du collectif de pirates Anonymous. LulzSec affirme sur Twitter être "ce que les Anonymous ont toujours voulu être".

Pirate / DDOS