Arnauld Dubois (Dhimyotis) : " Il était indispensable pour nous d'être intégrés dans les systèmes d'exploitation"

Acteur de la dématérialisation et de la sécurité, Dhimyotis compte s'appuyer sur ses certifications pour s'imposer auprès des entreprises et des administrations. Des levées de fonds appuieront son développement.

En quoi consiste l'activité de Dhimyotis ?

L'entreprise a été créée en avril 2005 et est présente sur trois métiers complémentaires que sont la conception de solutions d'authentification, le chiffrement et la signature électronique. L'authentification interviendra pour attester que la personne en ligne est bien celle qu'elle prétend. Le chiffrement est quant à lui mis à contribution afin de protéger les données transitant sur le Web et le poste utilisateur. Enfin la signature électronique, aussi bien d'email que de contrat, permet de signer des documents de manière légale, qu'il s'agisse d'une facture, d'une fiche de paie, d'une vidéo, etc.

Contrairement à nos concurrents, Dhimyotis maîtrise l'ensemble de la chaîne de dématérialisation. Nous sommes en effet à la fois opérateur de certification en délivrant des certificats numériques, autorité de certification, et enfin autorité d'enregistrement.

Après plusieurs années de R&D, nous allons à présent mettre l'accent sur le commercial. Les augmentations de capital vont également nous y aider. Nous devrions ainsi procéder à une levée de fonds intermédiaire en juillet, puis à une autre plus importante dans un deuxième temps. Nous allons profiter de notre avance technologique et de nos certifications pour prendre le marché, communiquer et soutenir notre développement commercial.

 

Quelles sont ces certifications et que vous apportent-elles ?

En aout 2007, nous avons reçu la certification de l'Institut Européen des Normes en Télécommunication, la certification TS 102 042 sur l'authentification et la signature électronique. Nous sommes la première entreprise française à l'avoir passée et toujours la seule à ce jour.

Mais en tant que tiers de confiance, pour la signature de mail et le SSL, il était également indispensable pour nous d'être intégré dans les systèmes d'exploitation, ce que nous avons obtenu avec Windows et Mac après dépôt d'un dossier auprès des éditeurs.

"Nous répondons à l'une des propositions du rapport Attali"

Cela permet ainsi à l'internaute de pouvoir reconnaitre la signature d'un tiers et l'authentification d'un site Web. En cela nous répondons à l'une des propositions du rapport Attali concernant le besoin de disposer d'une autorité européenne reconnues dans les OS pour la protection des données et l'authentification. Jusqu'à présent, ces volets sont assurés principalement par le biais de systèmes américains.

En outre, la première semaine de juillet, la Politique de référencement intersectorielle de sécurité, la PRIS v2 entre en vigueur. Cette nouvelle certification est nécessaire pour être reconnu et faire des échanges avec les autorités administratives en France. Je pense que nous sommes la première société à la passer. Cette certification nous ouvre les portes des marchés publics français.

 

Par le biais de quelles solutions répondez-vous à ces problématiques de sécurité et de dématérialisation ?

Aujourd'hui nous commercialisons trois solutions, dont Certigna est la marque forte. Certigna ID fait pour l'internaute français office de carte d'identité. Elle va lui permettre non seulement de signer ses mails avec valeur légale, de chiffrer, mais aussi d'accéder à des sites de manière officielle, à condition toutefois que celui-ci soit préalablement équipé.

Certigna ID prend la forme d'un logiciel ou d'un token associé à une couche logicielle pour le chiffrement des pièces jointes, signer, horodater et mettre des documents dans un coffre électronique. Certigna ID fonctionne directement avec notre produit Fortigna, qui permet ainsi d'accéder au coffre fort ou aux archivages qui bénéficient d'une valeur probante. Ces services de coffre électronique et d'archivage reposent sur nos deux datacenters et un backup.

Enfin, nous éditons Certigna SSL. Ce système installé sur un serveur Web permet deux choses : à l'internaute de chiffrer les éléments transitant entre son poste et le site, et également de vérifier l'authenticité du site Internet.