Davfi, antivirus français et Open Source sur la rampe de lancement

Soutenu par le Fond national pour la société numérique dans le cadre des Investissements d'Avenir, le projet d'un antivirus français vient de se concrétiser un peu plus.

Un nouvel acteur va chercher à se faire une place sur le marché des antivirus. Mais pas n'importe lequel : Davfi (pour Démonstrateur antivirus français et international) a été financé par l'Etat français à hauteur 5,5 millions d'euros sur deux ans - dans le cadre des Investissements d'Avenir. Sa feuille de route vient d'être validée et dévoilée. Elle table sur une disponibilité en 2014.

"Davfi permettra à la France et à l'Europe d'acquérir leur souveraineté numérique dans le domaine des antivirus", indique le site du projet qui vient d'être mis en ligne. Plusieurs entités, privées ou publiques, composent le consortium qui pilote le projet : Nov'IT, Qosmos, Teclib et DCNS Research

Bénéficiant aussi des années de travaux réalisés par l'Esiea (École supérieure d'informatique, électronique et automatique), Davfi devra analyser les comportements applicatifs suspects, et pouvoir détecter des codes inconnus de virus et malwares utilisant des techniques malveillantes connues. Son code devrait être également en grande partie libre et ouvert.

Impliqué dans ce projet, le chercheur Eric Filiol le qualifie de rupture technologique issue de la recherche tant fondamentale qu'appliquée. "Les entreprises françaises doivent pouvoir bénéficier de services supplémentaires qu'actuellement les éditeurs ne leur donnent pas : confiance dans la confidentialité des données traitées, avantage stratégique à disposer de services spécifiques en particulier pour les OIV [Opérateurs d'Importance Vitale, appartenant aux secteurs de l'énergie, des transports, des finances ou à l'État, NDLR]. La différence résidera essentiellement dans des services ajoutés", a expliqué Eric Filliol. Davfi fait d'ailleurs l'objet d'audit de l'Anssi (Certification de Sécurité de Premier Niveau).

Prochaines étapes du projet : la mise en place, dès septembre, de comités d'utilisateurs, français et européens.

Virus / Antivirus