L'UE victime d'une cyber-attaque

L'UE a admis avoir été victime d'une intrusion qui n'est pas sans rappeler celle subie par Bercy il y a quelques semaines.

Quelques jours avant un sommet européen sur les stratégies économiques et le conflit en Libye, l'UE vient d'admettre avoir été victime d'une cyberattaque. Peu de détails sont pour l'instant connus, mais l'attaque implique des serveurs Microsoft Exchange et d'autres systèmes.

La Commission et le service européen pour l'action extérieur (SAEA, ou en anglais European Union External Action Service) ont été visés. Le porte-parole de L'UE Antony Gravili a indiqué que l'attaque était "sérieuse" : "Une enquête a été lancée. Ce n'est pas inhabituel, la commission est souvent ciblée" a-t-il rappelé. L'UE a dû suspendre l'accès externe à la messagerie et à l'intranet. Les mots de passe du personnel de l'UE ont aussi dû être changés. L'attaque présenterait des points communs avec celle qui a ciblé Bercy quelques semaines avant un sommet du G20 à Paris. 

Selon The Register, "des courriels internes suggèrent que même si l'attaque a été détectée la semaine dernière, les systèmes pourraient avoir été compromis bien avant cela". 

Serveurs / Pirate