La reconnaissance d'images au service de la lutte contre la cybercriminalité

le centre national d'analyse d'images pédopornographiques a déployé le logiciel
Le Centre National d'Analyse d'Images Pédopornographiques a déployé le logiciel de reconnaissance d'images Image-Seeker de LTU pour identifier des photos présentant un arrière plan équivalent. © SIRPA Gendarmerie

Comptant une vingtaine de personnes, la division de lutte contre la cybercriminalité intervient notamment sur les trafics de contrefaçon de brevets industriels et de médicaments. "Notre principal outil de recherche est Google, et Advestigo pour les liens non-référencés", note le lieutenant colonel Permingeat, chef de la division.

Autre outil IT de la division : un logiciel (LogP2P d'Action Innocence) pour repérer les noms de fichiers à caractère pornographique sur les réseaux Peer-to-Peer et repérer leurs adresses IP, en vue éventuellement de lancer des perquisitions chez l'internaute (après l'avoir identifié via son FAI).